ALTO-STUDIO
 

Cisco va financer nos entreprises Ă  hauteur de 88 millions d'euros

DollarsVia un partenariat Cisco et l'Etat français l'entreprise américaine s'engage:

  • Ă  investir 100 millions de dollars (88 millions d'euros) dans les start-up françaises de la French Tech.
  • Ă  dĂ©velopper de meilleurs infrastructures, amĂ©liorer la cybersĂ©curitĂ©, et former 200 000 personnes en trois ans, ainsi que financer la recherche acadĂ©mique.

Alors chers entrepreneurs rapprochez vous des têtes de ponts qui gèrent les réseaux french tech car un flou demeure: comment seront sectionné les entreprises, un label french tech va il être créé ( je prend les paris....)

Pour identifier les réseaux: http://www.lafrenchtech.com/

 

Myannona.com la première plateforme de crowdfunding dédiée à l’entrepreneuriat féminin

DollarsMyannona.com accompagne les femmes entrepreneures dans leur recherche de financements mais aussi grâce à du conseil et de la mise en relation avec des réseaux nationaux ou locaux de l’entrepreneuriat.

La vocation de Myannona.com est de proposer une plateforme dynamique et sécurisée à chaque femme porteuse d’un projet d’entreprise (du petit commerce à la start-up ambitieuse) pour activer son réseau et lui permettre de trouver les premières ressources financières indispensables à son aventure d’entreprise.

Le financement participatif s’impose comme une réelle offre complémentaire aux modes de financement traditionnels. A ce titre, depuis l'automne 2014, www.myannona.com offre la possibilité de soutenir des projets d'entreprise par du don contre don.

En 2015, une seconde plateforme de financement par le prêt ainsi que par la prise de participation dans un projet prometteur (equity) sera créée.

Offrir un accès à un réseau de compétences et d’expériences, capable d’accompagner et de mettre en relation des acteurs de l’entreprenariat en France et à l'international avec les femmes qui entreprennent.

Transparence

MyAnnona souhaite favoriser une mise en relation fluide et éclairée entre toutes les parties (MyAnnona, les porteuses de projet, les contributeurs et les partenaires) et assurer une transparence dans les informations transmises.

Les projets validés par MyAnnona sont libres d'accès à tous les internautes. MyAnnona n'est pas l'éditeur du projet mais son simple hébergeur. Le contenu appartient à la porteuse de projet.

Les contributeurs doivent pouvoir faire un choix entre les projets. Sur le site, aucun favoritisme ne sera fait pour un projet en particulier.

Les commissions et honoraires seront fixés en toute transparence. Elles sont de 8% HTde la collecte si la collecte réussit et si elle échoue 50 €HT de frais de dossier seront demandés pour éviter les dépôts de projets non sérieux.

Un retour d'observation sur les opérations sur la plateforme (nombre de projets, nombre de projets aboutis, financement total collecté, Montant moyen) sera réalisé régulièrement.

Sécurité

En s'associant avec un établissement financier de renommée pour la gestion financière, MyAnnona souhaite apporter une meilleure sécurité pour les transactions.

MyAnnona a décidé de travailler avec un cabinet d'avocats de renommée mondiale pour mettre tous les moyens à sa disposition pour respecter les lois et la réglementation et obligations liées à son activité.

Assistance

MyAnnona s'engage Ă  fournir une assistance en ligne.

Une procĂ©dure de rĂ©clamation est mise en place :

Par courrier : 325 montĂ©e du Cantin 69270 RochetaillĂ©e sur SaĂ´ne

Par tel/fax: 06 77 91 76 36

 

Avec 3100 euros net par mois croyez-vous que les chefs d'entreprises gagnent trop ?

Carte de la FranceIl m'arrive souvent d'être un peu déconcerté lorsque j'entends certains hommes politiques critiquer les rémunérations honteuses des patrons qui exploitent leurs salariés....forte rémunération, stock options font partie des arguments évoqués pour expliquer en quoi cette caste serait néfaste pour la société.

L'Insee vient de publier une étude sur la rémunération des commerçants, artisans, professions libérales. Résultats, en moyenne la rémunération est de:

  • 3.100 euros nets par mois pour les non-salariĂ©
  • 460 euros pour les auto-entrepreneurs

RapportĂ© aux nombres d'heures rĂ©alisĂ©s, aux responsabilitĂ©s, Ă  l'habitation familiale souvent mise en garantie auprès des banques considĂ©rez vous que cela est scandaleux ?

Bon bien sur l'écart à la moyenne comme l'indique les statisticiens est considérable entre un avocat, un comptable, un dentiste et le commerçant de quartier, la chauffeur de taxi ou ceux qui sont sont formateurs nous sommes par loin d'un écart de 1 à 10.

On passe allégrement de 9 000 euros pour les premiers (avocat) à 1 200 euros pour une coiffeuse/coiffeur.

Les auto-entrepreneurs gagnent en moyenne 460 euros par mois. Pour 33% d'entre eux il s'agit d'une activité secondaire car ils sont par ailleurs salariés.

Quelque informations sur les travailleurs non-salariés:

Qui sont ils ?

  • exploitants agricoles,
  • commerçants,
  • artisans
  • professionnels libĂ©raux

Ils sont un peu plus de 2,8 millions en 2011, soit une personne en emploi sur 10.

Pour avoir une vision globale de la rémunération des entrepreneurs il faudrait également connaître ceux qui sont à la tête de société: SARL SA, SAS, SASU...

 

En Ă©largissant la notion d'innovation BPI France va financer plus de projet

businessfinanceLa banque publique d'investissement BpiFrance a présenté son nouveau référentiel innovation permettant de cadrer ses interventions.

La BPI reconnait elle même que les critères pour accorder un financement lié à l'innovation étaient trop centrés sur le secteur des nouvelles technologies. Etaient privilégiés les projets avec brevet, avec un degré d'intensité fort au niveau technologique.

Ainsi certaines innovations étaient ignorées.

Pour évoluer BpiFrance a collaboré avec la Fondation internet nouvelle génération (Fing) et une douzaine de start-up pour mettre au point ce nouveau référentiel de l'innovation basé sur une approche multidimensionnelle: Le guide Innovation Nouvelle Génération expliqe la démarche

BpiFrance analysera un projet en lui attribuant une note d'intensité de l'innovation comprise entre 0 et 4 dans six critères différents (produit et service, procédé et organisation, marketing et commerce, modèle d'affaires, technologie, innovation sociale).

En résumé comme l'indique Daniel Kaplan, délégué général de la Fing pour évaluer un projet deux questions seront posées:

  • qu'est-ce qu'il apporte de nouveau au marchĂ© ?
  • et en quoi il diffĂ©rencie l'entreprise qui le propose?"

Avec ce nouveau référentiel des projets comme Blablacar et Leetchi qui furent exclus du financement auraient eu un soutien comme l'indique le magazine challenge.

Si vous voulez rentrer dans le détail du référentiel, comprendre les critères alors suivez le guide: Innovation nouvelle génération BPI

 

Citroën prouve que le sponsoring ne sert à rien

point interrogationje vous vois venir avec ce titre un peu accrocheur...vous pensez que j'exagère et dans cette période trouble...

et pourtant..Que pensez vous de la décision de Citroën prise il y a quelques mois de ne plus être sponsor de l'équipe de France ?

Et surtout l'explication qui en est donnée: restriction budgétaire...

Cela ne vous Ă©tonne pas ?

Pourtant un raisonnement binaire s'impose:

  • Soit le sponsoring sur les maillots Ă  des effets positifs sur les ventes de voitures, et dans ce cadre il ne faut pas arrĂŞter ce type d'action de communication mais au contraire les multiplier justement en pĂ©riode de restriction de la demande
  • soit il n'y pas d'effet avĂ©rĂ© sur les ventes et dans ce cadre, crise ou pas crise il faut arrĂŞter tout net ce type d'action de communication.

Ce faisant j'ai froid dans le dos lorsque j'imagine les millions d'euros qui sont dépensés chaque année par des annonceurs sans qu'ils soit persuadés que cela à un impact positif sur leur vente.

Je ne retrouve plus l'auteur de cette citation,...je crois que c'était un grand un industriel qui déclarait " je sais que 50% des mes actions de communication ne servent à rien, mais je ne sais pas lesquelles..."

Même 50% de milliards d'euros à l'échelle de tous les annonceurs et industriels de France cela fait mal au cœur....