ALTO-STUDIO
 
Vous Ă©tes un particulier et souhaitez investir dans des PME-PMI:
Jusqu'à présent les particuliers souhaitant investir dans des PME-PMI non côtées avaient deux possibilités :

- avoir identifié personnellement une ou plusieurs entreprises (investir directement ou via une SUIR),

- investir auprés d'organismes chargés de collecter des fonds pour prendre des participations dans des PME-PMI (ex : FCPI, FIP...)

Une troisième alternative s'offre à vous aujourd'hui :

La Banque Privée Européenne (BPE) et 123 Venture proposent un nouveau placement pour votre épargne : vous leur apportez au minimum 200 000 euros et ils se chargent de placer cet argent dans des entreprises non cotées sur un marché boursier. De plus vous avez la possibilité de choisir le niveau de risque et de rentabilité espéré : financement de la création d'entreprise, financement du développement, financement d'opération de rachat.

Aprés quelques mois d'existence il conviendra d'étudier comment cette épargne sera mobilisée: prioritairement en capital risque (on peut rêver) ou en capital transmission- LBO- (on peut le craindre).

Ce qui est intéressant avec cet instrument financier c'est que sur une même entreprise il sera possible de mobiliser de l'argent en provenance d'une société de capital risque (par exemple celui de 123 venture) et de l'argent en provenance de particuliers.

Ce faisant cela peut permettre de boucler plus rapidement un tour de table.

Voter pour ce billet "extraordinaire" ;) sur les diggs-like :

Digg it! - del.icio.us it! - Blogmark it! - Ajouter ŕ mes favoris Technorati - Blogmark it! - Scoop it! - Fuzz it! - Tape Moi! - AllActuer Ca! - Nuouz Ca! - Memes Ca! - Pioche Ca! - Blue it! - Bookmark Ca!


 
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Fred10  â€ş  mardi 18 dĂ©cembre 2007 à 08:16

Bonjour,

OĂą en est ce fonds aujourd'hui , c'est Ă  dire 15 mois plus tard ?
Cela a t il marché ? beaucoup de placement ? Quel horizon de sortie ?
Merci

 
2.   jean-Philippe  â€ş  mardi 18 dĂ©cembre 2007 à 19:19

Bonsoir FRED 10,

Je ne suis pas en mesure de répondre à vos questions, mais qui sait peut être qu'un jour je les contacterai pour une interview et là j'en serai plus.


Bonne soirée...

Jean-Philippe

 
3.   Olivier  â€ş  jeudi 20 dĂ©cembre 2007 à 17:12

Bonjour,

Pour faire suite à votre article, je voulais vous faire part de la création d'un site pour favoriser la mise en relation (mais pas seulement) entre Investisseurs et Entrepreneurs.

www.VentureClass.com est un incubateur virtuel d'entreprises. Les entrepreneurs peuvent bénéficier de services mutualisés (type réponses d'experts, recherches de compétences spécifiques pour compléter une équipe projet et bien sûr la recherche du capital d'amorçage...)

cela permet par la suite à un Investisseur privé d'apprendre à connaitre un entrepreneur pour éventuellement investir dans sa société au moment de la création ou d'une augmentation de capital.

Compte tenu des services apportés aux Entrepreneurs, les risques (très élevés lors d'un amorçage) seront ainsi légèrement diminués et devraient encourager l'investissement privé direct.

Olivier

 
4.   mypme  â€ş  dimanche 17 fĂ©vrier 2008 à 19:08

Un nouveau portail est nĂ© depuis l'instauration de la loi TEPA (La loi en faveur du travail, de lâ??emploi et du pouvoir dâ??achat) et surtout de son amĂ©lioration le 25 dĂ©cembre dernier.

En effet il est désormais possible pour les redevables de l'impôt sur la fortune de l'investir dans une PME Européenne au lieu de le verser à l'état (75% de l'investissement déductible dans une limite de 50 000 euros).

My-pme.fr permet la mise en relation entre les investisseurs redevable de l'isf et les PME intéressées.

L'inscription est gratuite et n'engage Ă  rien si ce n'est d'avoir une chance de trouver un investisseur pour sa pme.
L'inscription est ouverte aux investisseurs et aux pme.

PME concernées par le dispositif:
Toutes les PME, crées, en phase d'amorçage, de démarrage ou d'expansion, avec un projet nécessitant une levée de fonds importante ou une entreprise présente sur un marché "classique" ou innovant.

Le champ est rès large et ouvre enfin la voie à un réel investissement des particuliers. C'est vrai qu'il existait un dispositif de réduction d'impôt sur le revenu. Mais là, c'est 75% !!! de l'investissement qui génère une réduction d'impôt. C'est donc un régime "incitatif".


A bientĂ´t,

Yann, mypme

 
5.   Ibrahim  â€ş  mercredi 20 juillet 2011 à 17:51

je suis un jeune promoteur ivoirien vivant en Cote d'Ivoire, j'ai une maitrise en communication et je travaille présentement dans un centre de gestion agréé. Je souhaite créer mon entreprise, le projet est déjà ficélé avec toute la faisabilité. J'ai besoin de financement pour réussir mon projet. Ce que je désire c'est un partenaire expérimenté et capable de financer le projet en question!
Mon projet concerne toute l'Afrique, pour ainsi dire le marché est vaste et assurément porteur. Faites moi confiance, prenez contacte avec moi au plus tôt et vous aurez la teneur du projet. Nous trouverons les terrains d'ententes pour démarrer ensemble.
Ce qui me chagrine c'est que la malhonnetété de quelques uns ne me cause pas de préjudice.
Respectueusement Ibrahim !

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

1. Le dimanche 4 novembre 2007 à 18:52, de tapemoi.com

Vous Ă©tes un particulier et souhaitez investir dans des PME-PMI:

Jusqu'à présent les particuliers souhaitant investir dans des PME-PMI non côtées avaient deux possibilités : - avoir identifié personnellement une ou plusieurs entreprises (investir directement ou via une SUIR), - investir auprés d'organismes...

2. Le dimanche 4 novembre 2007 à 19:25, de www.blogmemes.fr

Vous Ă©tes un particulier et souhaitez investir dans des PME-PMI:

- Vous aimez cet article ? Votez pour lui sur Blogmemes.fr !Jusqu'à présent les particuliers souhaitant investir dans des PME-PMI non côtées avaient deux possibilités : - avoir identifié personnellement une ou plusieurs entreprises (investir...

3. Le dimanche 4 novembre 2007 à 19:26, de bluegger.com

Vous Ă©tes un particulier et souhaitez investir dans des PME-PMI: - Capital Social

Jusqu'à présent les particuliers souhaitant investir dans des PME-PMI non côtées avaient deux possibilités : - avoir identifié personnellement une ou plusieurs entreprises (investir directement ou via une SUIR), - investir auprés d'organismes...

Pour faire un trackback sur ce billet : http://www.capitalsocial.fr/tb.php?id=35

 
Ajouter un commentaire