Comme vous le savez le rachat de You Tube par Google a fait couler beaucoup d'encre de blog tant par le montant de la transaction que par les intérrogations portant sur la légitimié économique de cette transaction.

Si toute opération de croissance externe présente des risques ceux ci sont en générals centrés sur des problématiques de gestion de ressources (gestion des doublons), de politique commerciale (éviter la cannobilisation d'une activité par une autre), de mise en oeuvre de synergie (atteindre une taille critique); avec You Tube la problématique centrale est juridique:
  • la plupart des vidĂ©os prĂ©sentes sur le site ne respectent pas la propriĂ©tĂ© de leur auteur. Autrement dit des internautes utilisent des productions audivisuelles qui ne leur appartient pas. Les majors du disques font les frais de cette situation car cela constitue un manque Ă  gagner consĂ©quant.
A partir d'une source d'information anonyme, reprise par le blog Znet, on nous apprend comment l'imagination financière peut à la fois répondre à un risque juridique même s'il en coûte un risque moral.

Afin d'éviter la multiplication de procès il fallait proposer aux majors une compensation immédiate et en cash. Or il aurait été trop simple pour You tube de faire un chèque, car les majors auraient été tenues contractuellement de reverser une partie à leurs artistes.

Pour éviter d'impliquer les artistes dans la négociation il aurait été convenu le schéma suivant:

You tube céde une partie de ses actions aux majors qui dès le lendemain les vendent à Google lors du rachat global de la société. Ce faisant les majors constatent une plus value sur des placements financiers qu'elles ont réalisés et ne sont plus obligées de verser une "com" à leur artiste.

C'est ainsi que les 3 principales majors auraient touché 150 millions de dollars.

Si cette opération financière s'avère exacte, ce qui reste à prouver, c'est son mécanisme qui m'a intéressé:
  • en effet les outils financiers dans ce contexte dĂ©bordent de leur champs d'intervention pour rĂ©soudre (Ă  court terme) des problĂ©matiques juridiques.
Il fut un temps ancien, où le droit était intimement lié à la morale, depuis lors les liens se sont distendus et quelque fois on assiste à une véritable césure puisque si l'on revient à notre sujet de départ il y a un perdant dans l'histoire: les artistes... est-ce moral?