Concernant le 9 ème Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes et au-delà d'un billet précédent (ici), Stéphane a mis en ligne son retour d'expérience sur une présentation des modalités et finalités du concours (ici).

Par rapport aux modalités de sélection et suite à l'accompagnement de plusieurs candidats quelques remarques peuvent être formulées:

1- Les activités éligibles sont rarement liées à l'innovation de services. D'ailleurs il y a quelques années la notion de service avait été incluse dans le règlement intérieur mais depuis ce critère a disparu.

Ce faisant nombreux projets Web 2 ne seront pas éligibles à ce concours. Néanmoins rien n'est définitivement perdu car dans la catégorie émergence un projet nécessitant la création d'un moteur de recherche totalement innovant dans son mode de fonctionnement a été primé en 2005.

2- Par rapport aux critères de sélection indiqués dans le règlement intérieur il me semble que
ceux -ci doivent être pondérés; en effet certains sont plus importants que d'autres. Il est bon d'en tenir compte afin de pouvoir insister là où cela est nécessaire.

Comme nous l'avions indiqué dans un billet précédent sur le Business plan (ici) tout document écrit doit toujours s'adapter au lecteur final.

Un business Plan (ou un dossier de candidature) sera forcément différent dans sa structure mais également dans son contenu selon que l'on s'adresse à une collectivité territoriale (région, département), une banque, voire à une société de capital risque.

Les critères principaux de sélection, à mon sens, appliqués sont:

- Dans la catégorie émergence:
(personne qui n'a pas encore créée son entreprise avant le dépôt du dossier)
  • le caractère innovant du produit
  • la complĂ©mentaritĂ© de l'Ă©quipe
Les autres critères officiels sont:
  • le degrĂ© de motivation,
  • la capacitĂ© du candidat Ă  acquĂ©rir des compĂ©tences
  • l'approche financière
Pour les deux premiers ils sont difficilement Ă©valuables dans un document et mĂŞme lors d'une seule rencontre.

Pour la partie financière et concernant des projets qui sont dans une phase d'amorçage (conception du prototype, choix de la technologie, validation du marché) s'interroger sur le chiffre d'affaires à venir dans les 5 prochaines années reste un exercice pour le moins délicat

- Dans la catégorie création:
  • la viabilitĂ© Ă©conomique (validitĂ© de l'Ă©tude de marche, Ă©quilibre du plan de financement)
  • la qualitĂ© de l'Ă©quipe
  • la propriĂ©tĂ© intellectuelle (le fait de pouvoir breveter l'innovation est souvent analysĂ© comme un gage d'innovation)

Pour terminer, Stéphane dans son billet doutait qu'une société comme You Tube (et d'autres) soit passée par ce genre de concours.

C'est exact, You tube a eu recours principalement Ă  des capitaux risqueurs dont SEQUOIA.
Pour ce dernier sujet vous pouvez voir
(ici) ou (lĂ ),