ALTO-STUDIO
 
C'est quoi le capital investissement ? (suite)
Dans un précédent billet (ici) nous avions caractérisé ce qu'est le capital investissement à partir d'une définition*:

« Le capital investissement, c'est l'association entre un entrepreneur et un financier qui acceptent les risques de l'entreprise dans le but de partager les fruits futurs »

4 NOTIONS FONDAMENTALES ( dont une induite):

Nous avions identifié deux composantes:

1- L'association:

2- Les risques:

Deux notions doivent également être abordées:

3- Le partage des fruits

L'association entre l'entrepreneur et le financier a comme objectif principal la création de
« nouvelle valeur ». Cette notion de création de valeur est appréciée de manière différente selon les deux parties en présence:

a)- L'entrepreneur va analyser:
  • l'Ă©volution de son salaire,
  • l'Ă©volution de ses « rĂ©munĂ©rations annexes » (prise en charge de frais kilomĂ©triques, des frais de restauration, des frais de reprĂ©sentation bien Ă©videmment toutes ses dĂ©penses ont toujours un lien avec l'activitĂ© principale de l'entreprise si, si je pense ce que je viens d'Ă©crire naĂŻf vous croyez ?)
  • l'Ă©volution des dividendes perçus. Par exemple grâce Ă  l'entrĂ©e au capital d'une sociĂ©tĂ© de capital risque l'entreprise PAGE RANK a pu financer l'acquisition d'une nouvelle chaĂ®ne de production.

    Ce faisant le chiffre d'affaires a augmenté et le résultat net comptable après impôt sur les sociétés est passé de 10 000 euros en 2005 à 50 000 euros en 2006.

    Notre entrepreneur possédant 80% des actions de la société va pouvoir toucher un revenu appelé dividende à hauteur de 40 000 euros (80% de 50 000 euros). Alors que l'année précédente bien qu'ayant 100% du capital il a perçu 10 000 euros de dividende.
  • l'Ă©volution ou le maintien du statut social:
    Etre chef d'entreprise c'est également bénéficier d'une image, d'un statut social, voire souvent d'une identité qui se confond avec celle de son entreprise.

    Ce qui explique d'ailleurs pourquoi certains entrepreneurs dépassent les 70 ans et continuent de piloter leur entreprise sans songer véritablement à la transmission. Il est évident que lorsque pendant 30 ans vous avez travaillé 5 à 6 jours par semaine et entre 10 à 12 heures par jour, l'entreprise a nourri probablement votre portefeuille mais également votre personnalité. Pas facile d'abandonner un costume qui vous va si bien..

    Si à 99% les opérations d'ouverture de capital à des financiers résultent plus d'une obligation qu'une adhésion naturelle; il n'est pas rare que l'entrepreneur en question soit flatté et sans fait l'échos d'avoir comme associé une société de capital investissement.
b)- La société de capital investissement va analyser:
  • La rĂ©munĂ©ration qu'elle pourrait percevoir au titre des dividendes.
    Néanmoins dans le cadre de projet de création d'entreprise la probabilité de distribution de dividende est faible, dans la mesure où le résultat net comptable est réinvesti en général dans l'entreprise afin de financer de nouveaux investissements, constituer un fonds de trésorerie.
  • La plus value Ă©ventuelle qu'elle va percevoir lors de la revente des actions. Pour financer votre projet la sociĂ©tĂ© de capital risque vous a achetĂ© chaque action 200 euros. Qu'elle est la probabilitĂ© que dans 5 ans chaque action vaille 300, 400, 800 euros? La rĂ©munĂ©ration de la sociĂ©tĂ© de capital investissement va donc rĂ©sulter de la diffĂ©rence entre le prix de vente et le prix d'achat de chaque action.
  • Une troisième rĂ©munĂ©ration peut rĂ©sulter d'un placement non pas sous la forme d'actions mais d'obligations convertibles. Dans ce cas la sociĂ©tĂ© de capital investissement adopte un comportement hybride entre le banquier et l'actionnaire. En effet la sociĂ©tĂ© de capital investissement va prĂŞter de l'argent Ă  votre entreprise avec la possibilitĂ© de convertir ce prĂŞt en actions quand elle le souhaite.

    Nous aborderons probablement l'intérêt de ce type de placement ultérieurement mais ce qu'il faut retenir c'est qu"avec les obligations convertibles, le financier peut sous certaines conditions recevoir une rémunération sous la forme d"un double taux d"intérêt (taux d"intérêt sur les sommes prêtées et « taux d"intérêt » sur la non conversion des obligations en actions)
4- Le rapport entre la rentabilité prévisionnelle et le risque perçue.

Les opérations de capital investissement s"analysent du point de vue de l"investisseur comme une opération de placement financier. Votre entreprise, votre projet constitue une opportunité de placement comme peut l"être le placement sur un CODEVI, un PEL ou l"achat d"ctions cotées au CAC 40.

Désolé de vous l"annoncer comme cela, mais à ce stade de votre recherche de financement vous ne représentez qu"une opportunité de placement.

Ce faisant le chargé d"affaire qui analysera votre projet de création (si vous êtes un jeune entrepreneur) ou de développement (si vous êtes une PME-PMI mature) va faire le lien entre les probabilités de revenus et plus value futurs et les risques encourus comme nous l"vions indiqué précédemment (ici).

D"une manière générale, certains diront de manière théorique, les sociétés de capital investissement ne refusent pas en tant que telle la prise de risque. Car c"est la prise de risque qui potentiellement peut générer une plus value confortable.

Supposons deux entreprises qui affichent une rentabilités équivalente de 100 000 euros chacune (résultat net comptable).
  • L"entreprise Vieux moulin qui existe depuis 10 ans.
    Compte tenu de son passé, pour obtenir 20% du capital, la société de capital investissement va devoir payer 1 600 00 euros.
  • L"entreprise PrĂ©cosse bĂ©bĂ© qui elle existe depuis 1 ans.
    Compte tenu de la jeunesse de l"entreprise, ses associés ne pourront probablement pas obtenir la même valorisation que celle obtenue par l"entreprise Vieux moulin. En effet, toute chose étant égale par ailleurs (excusez-moi mon côté financier/scientifique qui remonte), le risque d"une jeune entreprise semble plus élevé que celle d"une entreprise mature.

    Ce faisant pour obtenir 20% du capital, la société de capital investissement va débourser 800 000 euros.
Au final l"entreprise Précose bébé constitue une opportunité d"investissement plus intéressante puisqu"elle offre une rentabilité de 12,5% (100 000/ 800 000 * 100) alors que l"entreprise Vieux moulin affiche une rentabilité de 6,25% (100 000 / 1 600 000 *100).

Cet exemple qui traduit la relation proportionel qui existe entre la rémunération d'un placement et son risque, vous la connaissez également à titre personnel.

En effet si vous placez votre épargne sur un codevi, vous ne prenez aucun risque par contre la rémunération sera également très faible. Par contre si vous achetez des actions cotées sur le marché boursier (CAC 40 par exemple) votre rémunération potentielle sera supérieure mais le risque également.. à vous de choisir.

*excepté la définition initiale (dont il faut que je retrouve l'auteur) l'ensemble du billet est une "production du blog".

Voter pour ce billet "extraordinaire" ;) sur les diggs-like :

Digg it! - del.icio.us it! - Blogmark it! - Ajouter ŕ mes favoris Technorati - Blogmark it! - Scoop it! - Fuzz it! - Tape Moi! - AllActuer Ca! - Nuouz Ca! - Memes Ca! - Pioche Ca! - Blue it! - Bookmark Ca!


 
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Hum..  â€ş  mercredi 24 octobre 2007 à 13:30

Merci !

 
2.   footrix47  â€ş  vendredi 26 octobre 2007 à 15:36

c'est vraiment très très bien comme billet surtout que l'on parle tout le temps de capital risque, société technologique... moi ça m'énerve ! On dirait que quand vous avec une société rentable avec des bénéfices dès la première année on a l'impression que vous n'avez pas d'avenir...
Si juste pour info vous pouviez nous citer les quelques sociétés de capital investissements et pour voir les projets elles ont accompagnés.

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un trackback sur ce billet : http://www.capitalsocial.fr/tb.php?id=125

 
Ajouter un commentaire