ALTO-STUDIO
 
Le business enseigné en Russie...une ruse de l'histoire

Russie

Que le temps est loin oĂą la planification veillait au « bonheur de chacun? ».

Eh oui ! sous le rĂ©gime communiste pas besoin d'enseigner l'Ă©conomie et le business puisque tout Ă©tait prĂ©visible et rationnel....



Comme l'indique Ruben Vardanian, jeune patron (38 ans) de la banque d'investissement Troika Dialog pendant plus de 70 ans « il n'y a eu aucun enseignement des affaires en Russie ». Ainsi Ruben Vardanian a pris les devants en lançant ce projet qui va coĂ»ter 300 milllions d'euros pour offrir sur 25 hectares de terrains:

  • des programmes de formation de type MBA sur 18 mois Ă  des jeunes cadres,
  • des stagiaires issus de diffĂ©rents pays: la première promotion de 150 Ă  200 Ă©lèves attendue en 2008-2009 devrait attirer au minimum un quart d'Ă©tudiants Ă©trangers en provenance des pays Ă©mergents, Chine, Inde et BrĂ©sil.
  • des cours en anglais pour les premières promotions puis en russe, chinois et espagnol.

Cette business school présente une approche que je trouve intéressante:

Les formations seront pensées afin de stimuler la création d'entreprises. D'ailleurs les stagiaires qui à l'issue de la formation voudront lancer leur affaires trouveront des financement de type capital risque.

Pour concevoir leur Business School les Russes se sont inspirés entre autre du modèle américain et européen, par contre s'ils parviennent à transformer des cadres en chefs d'entreprises alors là cela sera à nous d'aller prendre des leçons.

Car force est de constater qu'en France les écoles de commerce et autres MBA ne constituent pas une source de captation de futurs créateurs d'entreprises.

Le cursus coûtera 50 000 dollars mais avec la possibilité de mobiliser des aides afin que la sélection ne soit pas que financière.

Notons qu'il existe d'autres MBA mais visiblement de moindre importance ; en effet compte tenu du dĂ©veloppement Ă©conomique du pays, la Russie a un besoin urgent de cadres disposant d'une forte culture en gestion des entreprises.

Vlademir Poutine en septembre 2006 est venu poser la première pierre de cette Business-school russe.

La Skolkovo Moscow School of Management a pour objectif de concurrencer les Insead et autres Haward....

Pour financer cette école nos amis russes ont eu recours à une technique de financement employée depuis des lustres par nos amis américains... le parrainage. En effet 14 grosses fortunes ont versé au total 100 millions de dollars.

Ce cher Karl Marx qui avait prédit la fin du capitalisme doit se retourner dans sa tombe en voyant comment évolue la russie.

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

Voter pour ce billet "extraordinaire" ;) sur les diggs-like :

Digg it! - del.icio.us it! - Blogmark it! - Ajouter ŕ mes favoris Technorati - Blogmark it! - Scoop it! - Fuzz it! - Tape Moi! - AllActuer Ca! - Nuouz Ca! - Memes Ca! - Pioche Ca! - Blue it! - Bookmark Ca!


 
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   britnyy  â€ş  mardi 4 mai 2010 à 02:14

Meme si linventaire propose ci-dessus nest pas tout a fait exhaustif, il donne deja une bonne approche!

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Aucun trackback.

Pour faire un trackback sur ce billet : http://www.capitalsocial.fr/tb.php?id=427

 
Ajouter un commentaire