ALTO-STUDIO
 

Vous voulez participer au Deloitte Technology Fast 50 ?

topQu'est-ce que le Fast 50 ?

Le palmarès Deloitte Technology Fast 50 a pour objectif détablir un classement national des 50 entreprises technologiques ayant la croissance de chiffre d'affaires la plus forte.

Dans ce cadre, les lauréats bénéficient d'une notoriété accrue, de nouveaux contacts avec des investisseurs renommés, ainsi que d'un benchmarking national et européen (Deloitte European Fast 500).

La publication du palmarès donne lieu à une soirée prestigieuse de remise de prix mettant à l'honneur les principaux acteurs de la croissance en France.

Les objectifs de l'initiative de Deloitte sont largement atteints si l'on en juge par le succès croissant du programme, le niveau des entreprises en lice sur les palmarès existants et les performances des lauréats.

De plus, le Deloitte Technology Fast 50 est devenu un classement annuel auquel les investisseurs sont particuli√®rement attentifs. Il y a une bonne raison √† cela : le Technology Fast 50 ne couronne pas des projets potentiels mais des soci√©t√©s qui ont d'ores et d√©j√† d√©montr√© leur capacit√© √† cr√©er de la valeur et qui disposent d'atouts significatifs pour poursuivre leur d√©veloppement.

Pourquoi participer ?

  • Augmenter votre visibilit√©:

    Etre laur√©at du palmar√®s Deloitte Technology Fast 50 permet une forte visibilit√©, √† la fois gr√Ęce √† la renomm√©e internationale du Deloitte Technology Fast 50 et aussi gr√Ęce √† une couverture m√©diatique importante (pr√©sence de la presse √©conomique et technologique).
  • Consolider votre cr√©dibilit√©:

    Etre lauréat du palmarès Deloitte Technology Fast 50 permet à une entreprise de gagner la reconnaissance de ses pairs et de son secteur d'activité. Cela renforce une crédibilité certaine auprès d'investisseurs, de partenaires et du marché en général. Le palmarès Deloitte Technology Fast 50 permet aussi à une entreprise lauréate de "s'étalonner" par rapport à un benchmark national et européen. C'est aussi l'occasion unique de tisser de nouvelles relations.
  • Dynamiser vos √©quipes :

    Etre lauréat du Deloitte Technology Fast 50 vous permet d'être identifié comme un employeur de premier ordre et ainsi d'attirer les meilleurs candidats. De même, participer au Deloitte Technology Fast 50 crée une émulation positive et un sentiment de fierté au sein des équipes des lauréats. Le Deloitte Technology Fast 50 est l'occasion de valoriser, dans un contexte difficile, les efforts de chaque collaborateur.

Date limite de participation

La mise en ligne du formulaire d'inscription aura lieu le vendredi 23 ao√Ľt 2008.

L'envoi des candidatures devra avoir lieu avant le vendredi 3 octobre 2008 à minuit, le cachet de la poste faisant foi pour les formulaires d'inscription adressés par courrier.

Pour les inscriptions en ligne, le formulaire devra être complété et validé avant le vendredi 3 octobre 2008 à minuit.

Plus d'informations sur http://www.fast50france.com/

 

Le marché des business angels aux USA

Business angelsL'université du New Hampschire dispose d'un centre de recherche, le CVR (Center for Venture Research ), de référence en matière d'analyse du marché des business angels aux USA. Ce centre existe depuis 1980 et l'étude 2007 vient d'être publiée avec les enseignements suivants:

Les volumes d'investissements:

  • En 2007 les business angels ont investi 26 milliards de dollars soit une augmentation de 1,8% par rapport √† 2006.
  • Ces financements ont b√©n√©fici√© √† 57 120 entreprises soit 12,0% de plus qu'en 2006

Les filières préférées des business angels:

  • la fili√®re Logiciel repr√©sente la plus grande part des investissements, avec 27% du total des investissements,
  • les services de sant√© / m√©dicaux et d'√©quipement (19%),
  • la biotechnologie (12%),
  • l' Industrie / √©nergie ont repr√©sent√© 8% des investissements avec une croissance des investissements en technologies vertes,
  • le Commerce de d√©tail (6%)
  • les m√©dias (5%)

Les business angels jouent un effet de levier important pour la lutte contre le ch√īmage:

  • les fonds propres apport√©s par les business angels ont permis la cr√©ation de 200 000 nouveaux emplois.

    Il est probable que le volume de cr√©ations d'emplois cr√©√© soit sup√©rieur dans la mesure o√Ļ l' enqu√™te s'attache aux cr√©ations d'emplois juste apr√®s l'apport de fonds, or il serait int√©ressant d'√©tudier l'effet de levier √† plus long terme sur la lutte contre le ch√īmage.

    Cet apport doit être forcément positif puisque le taux de faillite est de 27%.

Les business angels continuent de constituer la principale source de financement pour les créateurs d'entreprises:

  • 39% des investissements sont r√©alis√©s en phase d'amor√ßage. Ce sont pas moins de 6,8 milliards d'euros qui ont √©t√© affect√©s √† la cr√©ation d'entreprises.
  • √† titre de comparaison les capitaux risqueurs en France ont investi sur tous les stades
    (capital amorçage et capital risque) en 2007 700 millions d'euros selon l'AFIC.

Les business angels et les femmes:

  • 12% des business angels sont des femmes
  • 16% des fonds apport√©s par les business angels l'ont √©t√© aupr√®s d'entreprises cr√©√©es par des femmes

Les modalités de sorties:

  • les business angels r√©cup√®rent leurs mises lors d'une cession ou d'une fusion et ce pour 65% d'entre eux.

Cliquer ici pour plus d'informations sur le Center for Venture Research

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

 

You tube et Avril Lavigne

youtubeSelon le Wall Street Journal les recettes publicitaires du site de partage de vidéos YouTube (filiale de Google) sont inférieures aux prévisions initiales.

Le quotidien indique également que Google qui a acquis YouTube en octobre 2006 pour 1,65 milliard de dollars espère pour 2008 un chiffre d'affaires publicitaire de 200 millions de dollars.

La réticence des annonceurs viendrait entre autre des risques juridiques: par exemple le groupe de médias VIACOM est en procès contre You Tube car il estime que le site de partage de vidéos viole son droit à la propriété intellectuelle.

Visiblement You Tube connait quelques difficultés à convertir de l'audience en cash néanmoins le cas LAVIGNE ne conforte-t-il pas leur business model ?

Vous ne connaissez pas le cas LAVIGNE ? mais si AVRIL LAVIGNE...chanteuse de son √©tat....

Bon un peu plus d'informations alors:

La Chanteuse am√©ricaine/canadienne va percevoir 2 millions de dollars gr√Ęce √† la diffusion de ses clips sur You Tube.

En effet le clip "Girlfriend" a été vu plus de 92 millions de fois. La chanteuse bénéficiant d'un contrat de partage des revenus publicitaires, elle voit son compte en banque crédité d'une somme rondelette.

Je ne sais pas combien a gagné You Tube sur cette opération mais ce qui est certain c'est que le montant est nettement supérieur à celui d'Avril Lavigne....

Vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets connexes ?:

 

START EST : Forum du Financement de l'Innovation

topLa REGION ALSACE organise START EST 2008: Cette manifestation est née de la volonté conjointe des acteurs de l'innovation et des professionnels du financement du Grand Est de doter leurs régions d'un événement annuel de rencontres entre créateurs innovants et investisseurs. Ce sera la deuxième édition dans le Grand Est.

Les candidats ont jusqu'au 30 septembre 2008 pour soumettre leur dossier de candidature. Merci de vous reporter à la rubrique "Créateurs/porteurs de projets innovants" puis "Les étapes de votre candidature".

START EST c'est, pour trente porteurs de projet s√©lectionn√©s, la possibilit√© de pr√©senter leur projet, en s√©ance pl√©ni√®re, et de rencontrer, au cours de rendez-vous personnalis√©s, les investisseurs pr√©sents qu'ils auront choisis, ainsi que les experts partenaires de la manifestation : technopoles, incubateurs, OSEO, Deloitte In-Extenso, experts innovation des Collectivit√©s, et agences de d√©veloppement.

START EST, c'est enfin pour les porteurs de projets, la possibilité de remporter l'un des prix offerts par les organisateurs et leurs partenaires.

La volont√© des organisateurs de START EST 2008 : une dimension transfrontali√®re L'op√©ration est ouverte √† tous les porteurs de projets innovants et d'importants moyens sont mis en place pour mobiliser les investisseurs professionnels et priv√©s, r√©gionaux, nationaux et transfrontaliers (Belgique, Luxembourg, Allemagne et Suisse).

Contact :

Didier SCHOENACKER

T√©l : 03 88 15 67 63

didier.schoenacker@region-alsace.eu

 

Comme l'année dernière j'ai retrouvé la formule magique....

magie
Comme vous l'avez remarqué les billets...de mon blog sont extraordinaires puisque à ma connaissance je suis le seul à avoir trouvé la formule magique: celle qui rend invisibles les billets.

Je vous rassure cette invisibilité n'est que temporaire et s'explique par.....ce que l'on appelle les vacances...



Nous aurons quand même le loisir de nous rencontrer de temps en temps cet été...

...si je retrouve la formule à l'envers...

Bonnes vacances à vous....