businessfinance Dans la série "10 fiches conseils pour lever des fonds" nous avons eu une phase introductive avec "Les questions essentielles à toute démarche de financement",la fiche Comment et quand me faire connaître ? puis la fiche 2: Signaler mon entreprise auprès d’investisseurs potentiels, suivie de la fiche 3: Choisir les intervenants extérieurs à mon entreprise ,la fiche 4: Rechercher mon investisseur potentiel et maintenant "Sélectionner son investisseur"

Sélectionner son investisseur selon 4 objectifs différents:

1- Vous cherchez un investisseur pou un apport en fonds propres:

Vous devez rechercher un investisseur parmi les fonds d’investissement spĂ©cialisĂ©s dans le capital risque ou le capital dĂ©veloppement selon le stade de dĂ©veloppement de votre sociĂ©tĂ© (start-up ou sociĂ©tĂ© ayant au moins trois ans d’existence). Un investisseur issu de cet univers accepte d’être un actionnaire minoritaire en contrepartie de la mise en place de règles de gouvernance d’entreprise lui confĂ©rant, par exemple :

  • une reprĂ©sentation au sein du conseil d’administration ou du conseil de surveillance,
  • un droit de veto sur les dĂ©cisions stratĂ©giques (ouverture ultĂ©rieure du capital, politique d’endettement, opĂ©rations de fusion-acquisition, investissements significatifs…),
  • le droit de participer au processus de nomination / rĂ©vocation des cadres directement rattachĂ©s au PrĂ©sident,
  • le droit d’imposer une date de sortie de son investissement au-delĂ  d’une certaine pĂ©riode (qui peut aller jusqu’au droit de forcer une vente de la sociĂ©tĂ©).

2- Vous cherchez un investisseur pour un apport de fonds propres et une expertise industrielle ?

Votre choix pourra se porter vers :

  • des fonds d’investissement spĂ©cialisĂ©s sur votre secteur d’activitĂ© (vĂ©rifier la nature des sociĂ©tĂ©s figurant dans leurs portefeuilles d’investissement ou dans lesquelles ces fonds furent investis). Ils n’ont pas vocation Ă  rester investi dans votre capital au-delĂ  d’une pĂ©riode de 3 Ă  5 ans gĂ©nĂ©ralement et n’ont d’autre but que la recherche d’une plus-value maximisĂ©e.
  • des sociĂ©tĂ©s industrielles, qui en entrant au capital de votre entreprise auront un enjeu radicalement diffĂ©rent diffĂ©rents des fonds d’investissement. Elles considèreront cet investissement dans votre sociĂ©tĂ© comme une première Ă©tape permettant d’ Ă©valuer les compĂ©tences techniques et d’apprĂ©cier les synergies et l’apport technologique dont pourraient bĂ©nĂ©ficier ses propres Ă©quipes.
    Elles chercheront à terme à contrôler votre société en devenant le principal actionnaire.
  • Le Business Angel (BA) qui apporte des capitaux et des compĂ©tences dans la phase de dĂ©marrage ou d’amorçage des entreprises innovantes de croissance. Grâce Ă  son expĂ©rience, l’entrepreneur bĂ©nĂ©ficie de son savoir faire et il l’accompagne, le soutient et lui ouvre son rĂ©seau personnel.
    Le montant qu’il investit se situe entre le « love money » et le montant minimal d’investissement d’un fond de capital risque. En outre, son horizon d’investissement est de 3 Ă  5 ans et sa sortie est gĂ©nĂ©ralement possible grâce au rachat ou Ă  l’entrĂ©e en bourse de l’entreprise. Il recherche une plus value maximisĂ©e mais accorde beaucoup d’importance Ă  l’aventure entrepreneuriale.

3- Vous recherchez un apport de fonds propres et un nouveau débouché commercial chez votre investisseur

Votre recherche doit s’orienter vers des investisseurs industriels poursuivant une stratégie d’intégration en amont. Une prise de participation au capital de votre société pourra être le prélude à l’acquisition du contrôle de votre société, notamment si le chiffre d’affaires réalisé par votre société avec cet investisseur représente à terme une part importante et croissante des ventes, ou si les achats réalisés par cet investisseur auprès de votre société deviennent stratégiques pour lui (en termes de montant ou de technologie).

4- Un apport de fonds propres permettant de restructurer l’endettement de votre entreprise qui traverse une période de difficultés notamment financière ?

La nĂ©cessitĂ© de restructurer les capitaux permanents dont a besoin votre sociĂ©tĂ©, doit vous conduire Ă  rechercher très tĂ´t un accord avec vos crĂ©anciers, Ă©ventuellement dans le cadre de la procĂ©dure confidentielle du mandat ad hoc prĂ©vue par la loi. Les investisseurs susceptibles d’entrer au capital de votre sociĂ©tĂ© peuvent ĂŞtre :

  • certains crĂ©anciers qui accepteraient de convertir tout ou partie de leurs crĂ©ances en fonds propres,
  • des fonds d’investissement spĂ©cialisĂ©s dans le retournement d’entreprises en difficultĂ©s et dont la vocation est d’apporter les fonds propres permettant de restructurer le passif de votre entreprise afin de permettre le financement d’un plan de redressement. L’objectif d’un fonds de retournement est de rĂ©aliser une plus-value maximisĂ©e Ă  un horizon de 3 Ă  5 ans.