Comme vous le savez ce blog ouvre régulièrement ses portes à des auteurs qui nous font partager leurs expériences sur l’entrepreneuriat.

Je vous propose donc de débuter cette semaine avec Patrick HANNEDOUCHE, et lui laisse tout de suite le clavier….

Patrick Hannedouche« Je suis devenu business angel chez Paris Business Angels en 2006. Et, comme la majoritĂ© de mes confrères, j’ai fait les erreurs classiques de l’ange des affaires dĂ©butant : investissement dans des secteurs inconnus, sĂ©lection des startuppers trop basĂ© sur l’affectif…

Afin d’éviter les mĂŞmes erreurs aux business angels dĂ©butants et d’aider les startuppers dans leurs « relations angĂ©liques », j’ai Ă©crit « Les 10 commandements du business angel ».

Pour vous, lectrices et lecteurs de Capital Social, j’en commente 3 avec mon expérience personnelle.

Les 10 commandements du Business Angel:

1. Dans les projets que tu comprends, uniquement tu investiras

J’ai rĂ©alisĂ© mon 1er investissement dans Porteye, sorte de smartphone destinĂ© aux non voyants, pour le cĂ´tĂ© social du projet. Mais je n’ai rien pu apporter, n’y connaissant rien au secteur. Et je me concentre maintenant sur ce que connais : b to b, alimentaire, logistique… C’est ainsi que je viens d’investir dans la très prometteuse www.bioalaune.com

2. Le business plan, comme un enfant et le Père Noël, tu ne croiras pas

3. L’équipe sur le projet tu privilégieras

4. La capacité de remise en cause et d’exécution des créateurs, tu jaugeras

Une startup, c’est comme la vie, ça ne se passe jamais comme prévu.

5. Le pacte d’actionnaires et le juridique, tu ne mettras pas 6 mois à négocier

6. L’entreprise dans laquelle tu investiras, tu aideras mais tu ne dirigeras pas

7. Tes engagements vis Ă  vis des startuppers, tu tiendras

Pour la startup Theoconcept, dont le but était de repérer les vidéos piratées sur le net, les business angels s’étaient engagés à prendre des rendez-vous avec les décideurs des chaînes télé et du cinéma. Promesse non tenue. Dommage pour tous, puisque la boite s’est plantée.

8. Rapidement tu te diversifieras et ton risque tu dilueras

9. Comme tout entrepreneur, les gamelles, tu accepteras et la totalité de ta mise, prêt à perdre, tu seras

Me concernant, j’en suis Ă  2 gamelles sur 5 investissements. Qui a dit que les business angels s’en mettaient plein les fouilles ?

10. Ton argent investi, dans les 5 ans, sans besoin tu seras.

Cette liste n’étant pas exhaustive, elle est destinée à être triturée, modifiée, améliorée, commentée, vilipendée… A vos commentaires, amis business angels et startuppers !"

Angéliquement.

Patrick

Partage propulsé par Wikio

A propos de Patrick Hannedouche… (54 ans)

Après une école de commerce (ESSCA Angers), j’ai acquis une bonne expérience dans la distribution (Carrefour, Promodes), l’export (Bonduelle) et la direction de PME (Caditel).

En 1990, j’ai créé www.justeatemps.com, le cybermarché du bureau. Fort de cette expérience réussie, je suis devenu Business Angel dans des startups à qui j’apporte ma vision, mon expérience, mes tripes, mon enthousiasme et du capital.

Je suis membre du RĂ©seau Entreprendre et de Paris Business Angels.

J’exprime mon parler-vrai de business angel entrepreneur sur www.business-angel-france.com.

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants: