ALTO-STUDIO
 

Kewego une société financée par France Investissement

KEWEGOCi-dessous une interview, par la Direction Générale des Entreprises, de Michel Meyer co-fondateur de la société Kewego

Quelle est l’activitĂ© de votre entreprise ?

Kewego est spécialisé dans la communication audiovisuelle. Nous aidons en effet les médias et les entreprises à diffuser des vidéos soit sur internet, soit dans leurs locaux ou leurs points de vente, au travers de réseaux d’écrans. Ils peuvent ainsi s’adresser à leurs prospects, leurs employés ou leurs clients.

Nous avons comme clients des entreprises telles que M6, France Télévision, Le Figaro, L’Équipe, Le Nouvel observateur, Airbus, Axa ou encore Snecma et nous devrions réaliser un chiffre d’affaires de 7 M€ en 2008, contre 4 M€ en 2007. L’entreprise a été créée en 2003 et compte désormais une soixantaine de salariés à Paris, Grenoble, mais aussi dans nos filiales en Espagne, Allemagne et Grande-Bretagne.

Comment avez-vous eu recours Ă  France Investissement ?

Nous avions besoin de financements pour développer et renforcer notre gamme de produits et nous développer à l’international afin d’envisager d’atteindre la rentabilité en 2009. Nous avons donc construit un business plan présentant nos ambitions et nos objectifs avant de rencontrer un certain nombre d’acteurs du capital risque.

Nous avons été en contact avec CDC Entreprises. Le courant est bien passé. De plus, nous avions déjà un investisseur de référence, Banexi Ventures Partners, que CDC Entreprises connaît bien.

Finalement, le fonds de co-investissement direct de CDC Entreprises et Banexi Ventures Partners ont décidé de procéder à un co-investissement pour un montant total
de 5 M€.

Quels conseils donneriez-vous Ă  des PME en quĂŞte de financements ?

Je pense que le premier travail est de bien clarifier son projet d’entreprise. En même temps, le fait de rencontrer des investisseurs va permettre de peaufiner ce projet car ils ont souvent de bonnes questions.

Je crois aussi qu’il faut avoir des réalisations à montrer, des clients en portefeuille. Globalement, la proposition doit être bien calibrée en termes de montant et d’emploi des fonds afin que tout le monde puisse se projeter dans une aventure commune.*

Ensuite, il faut procéder de manière relativement systématique, contacter les investisseurs les uns après les autres et essayer de les rencontrer. J’ajouterais qu’il est important de bien cibler les fonds à contacter. Si l’on est une start-up, rien ne sert de s’adresser à des fonds de LBO , de retournement ou de capital développement.

 

Une vidéo pour expliquer comment un capital risqueur a financé CYTHERUS

Cette vidéo d'une qualité pédagogique excellente répond à une question fondamentale:

Comment trouver des financements pour une jeune entreprise innovante du secteur des biotechnologies ?

A partir de l'entreprise Cythéris qui développe une seule protéine qui pourrait déboucher sur d'immenses possibilités de traitement de maladies immuno-déficientes (Sida, cancers) nous allons appréhender comment raisonne le capital risqueur pour investir de l'argent dans une société qui n'a pas encore généré de chiffre d'affaires ( donc en phase d'amorçage).

 

Bluekiwi a réussi sa levée de fonds sur 2007

bluekiwiBlueKiwi conçoit une nouvelle génération de logiciels en apportant aux organisations un concept innovant au coeur des évolutions fondamentales des méthodes de gestion du savoir et des réseaux professionnels. Inspirée des technologies de l'entreprise 2.0, blueKiwi adopte le principe et les usages des blogs, wikis et réseaux sociaux au monde de l'entreprise.

Ainsi, chaque collaborateur peut simplement et rapidement. créer, chercher, trouver et se connecter à toute information et à tout individu.

Selon Carlos Diaz, PDG de blueKiwi Software cette levée de fonds de 4 millions d'euros réalisée par SOFINOVA PARTNERS doit permettre:

  • de mener Ă  bien les dĂ©veloppements stratĂ©giques sur le plan international,
  • de conforter son avancĂ©e en matière de technologie et de fonctionnalitĂ©s produit n continuant ses investissements en R/D.

Parmi les clients qui ont fait confiance à l'entreprise il y a Dassault Systèmes:

  • Les 130 employĂ©s de Dassault Systèmes France, Belgique, Luxembourg - dont 40 ingĂ©nieurs commerciaux, dispersĂ©s au sein de quinze agences commerciales - avaient peu l'occasion de se rencontrer et d'Ă©changer.

    Malgré la réunion annuelle de toutes les entités, l'esprit d'équipe était parfois difficile à maintenir. Dassault Systèmes était à la recherche de méthodes innovantes d'animation d'équipes.

    Un an après son déploiement, SmarKiwi développé par Bluekiwi permet à plus de 300 collaborateurs d'échanger idées et bonnes pratiques et expériences de ventes sur blueKiwi. En partageant leur suivi client, les commerciaux peuvent rapprocher les autres acteurs de l'entreprise autour de l'actualité de leurs cycles de vente.

Olivier Protard partenaire associé de Sofinnova Partners indique que les solutions logicielles proposées apportent tous les avantages du web 2.0 dans le cadre du système d'information des grandes entreprises. Avec blueKiwi les utilisateurs pourront travailler et communiquer mieux. »

Notons que Sofinnova Partners possède deux secteurs de prĂ©dilection et d'expertise : les Sciences de la Vie, et les Technologies de l'Information. Ce capital risqueur dĂ©veloppe son activitĂ© Ă  la fois en France, en Europe (Grande-Bretagne, Suisse, Allemagne, Scandinavie et Benelux) et aux Etats-Unis, via une relation privilĂ©giĂ©e avec sa sociĂ©tĂ© soeur Sofinnova Ventures situĂ©e Ă  San Francisco.

Au-delà de l'aide de la société de capital risque Sofinova Partners l'entreprise a bénéficié de l'aide de MICROSOFT via le programme IDEES.

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants: