ALTO-STUDIO
 

Savez-vous que de grands groupes font du capital risque déguisés ?

DollarsDans un précédent article nous avions abordé le Corporate Venturing, à savoir certains grands groupes qui font du capital risque en apportant des financements aux entreprises en développement: "le Groupe SEB, Bouygue Télecom et SFR peuvent financer votre entreprise"

Et bien il existe une seconde catégorie de corporate venturing: les grandes groupes qui au lieu d'intervenir directement auprès des entreprises via leurs équipes, préfèrent apporter simplement les fonds à une société de capital risque qui doit en faire un bon usage.

Des exemples ?

  • Orange Publicis

Courant 2012, Orange et Publicis se sont associés à Iris Capital pour créer l’un des premiers fonds européen de capital risque dédié à l’économie numérique.

Les 2 groupes ont apporté ensemble 150 millions d’euros qui, ajoutés aux engagements provenant d’investisseurs tiers dont font partie le Fonds Européen d’Investissement et de CDC Entreprises (Groupe Caisse des Dépôts), permettent d’atteindre une capacité totale d’investissement de 300 millions d’euros.

Iris Capital est un acteur leader du venture capital européen, spécialisé dans le secteur de l’économie numérique. Depuis sa création en 1986, l’équipe d’Iris Capital a investi un montant total excédant 950 M€ dans plus de 220 sociétés. Iris Capital intervient à divers stades de développement dans des sociétés à forte croissance, de service ou de technologie.

L’équipe est présente à Paris, Düsseldorf, San Francisco, Montréal, Riyad, Dubaï, Pékin et Tokyo.

  • EDF et Allianz

En mai 2012 EDF et Allianz ont apporté des fonds permettant de créer Electranova Capital qui est géré par la société de capital investissement Idinvest Partners.

Electranova Capital, fonds de capital risque pour les start-up est spécialisées dans les cleantech.

Le fonds Electranova Capital, doté d’une capacité d’investissement minimum de 60 M€, a vocation à favoriser l’émergence de projets innovants dans les nouvelles technologies afin de relever le défi d’un modèle énergétique bas carbone.

  • Casino

Le groupe Casino a investi 5 millions d'euros dans un fonds d'investissement géré par Partech International. Ce fonds a par exemple financé Sensee une des entreprises lancée par Marc Simoncini.

Partage propulsé par Wikio

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

 

le Groupe SEB, Bouygue TĂ©lecom et SFR peuvent financer votre entreprise

DollarsSi vous cherchez à financer votre entreprise il y a bien évidemment les sociétés de capital investissement, mais il existe aussi une autre catégorie d'acteurs: les groupes industriels ou tertiaires qui investissent en devenant actionnaire. Ce que l'on appelle communément le corporate venturing.

Aujourd'hui je vous propose 3 acteurs:

1- Seb Alliance

SEB accompagne financièrement le développement d’entreprises à fort contenu technologique.

SEB ALLIANCE peut investir aux côtés d'entrepreneurs et leur faire profiter de toute l’expertise du Groupe SEB en matière d’innovation et de développement international.

  • Les secteurs visĂ©es:

- VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION

- PRESERVATION DU CAPITAL SANTE / BEAUTE / BIEN-ETRE

- SYSTEMES INTELLIGENTS / CONNECTIVITE (APPLICATIONS & SERVICES NUMERIQUES, M2M, HMI,…)

- ROBOTIQUE

- NOUVELLES ENERGIES (MOBILITE, EFFICACITE, RESEAU INTELLIGENT…)

- ECOLOGIE & DEVELOPPEMENT DURABLE (NOUVEAUX MATERIAUX, RECYCLAGE, ETC…)

  • Les objectifs de SEB Alliance sont d'investir:

- dans des petites sociétés ou start-up à fort contenu technologique et/ou services innovants.

- au niveau mondial (priorités France, Allemagne, USA, Israël, Corée/Japon)

- dans des secteurs d'activités en cohérence avec les axes d'innovation du Groupe SEB permettant aux sociétés financées de bénéficier des expertises internes (ventes et marketing, savoir faire technologique et industriel, présence mondiale).



Les montants d'investissements peuvent aller du financement initial (0,3 M€) au capital expansion (3,0 M€).

2- Bouygues Telecom Initiatives

Fournit aux startups les fonds propres nécessaires à leur démarrage et facilite l’obtention d’une première référence commerciale significative. Elle s’appuie sur les collaborateurs de Bouygues Telecom pour offrir un environnement d’expertise complet.

3- Sfr DĂ©veloppement

Le fonds d'investissement, SFR DĂ©veloppement, investit dans de jeunes sociĂ©tĂ©s innovantes en phase « early stage », et se propose de participer Ă  leur dĂ©veloppement par un accompagnement, non seulement financier, mais Ă©galement business et technique, afin d’accroitre les synergies avec SFR.

SFR DĂ©veloppement est une entitĂ© de SFR dont la mission est d’encourager l’innovation Ă  travers la collaboration Ă©troite avec de jeunes sociĂ©tĂ©s innovantes. SFR DĂ©veloppement travaille les synergies avec les Ă©quipes opĂ©rationnelles de SFR et investit dans des phases « early stage ».

L'équipe de SFR Développement accompagne l’essor et le développement de starts-up à travers des prises de participation minoritaire ainsi qu’en mettant à profit l’apport industriel de SFR.

Partage propulsé par Wikio
 

Les assureurs vont pouvoir financer nos entreprises

DollarsLe Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, va prochainement signer un décret permettant aux assureurs de financer des entreprises.

Les entreprises ne devront pas être cotées sur un marché boursier et devront solliciter des prêt à moyen terme entre de 5 à 7 ans de remboursement.

Un fonds (novo) est en cours de constitution proche de 900 millions d'euros. Ce fonds alimenté par une quinzaine d'assureurs permettra de financer des PME/PMI.

Notons que les assureurs pourront Ă©galement financer en direct les entreprises.

Depuis presque 20 ans ont parle de la banque/assurance...on avait le banquier qui proposait des assurances maintenant nous avons des assureurs qui proposent des prĂŞts.

Avec les contraintes réglementaires de plus en plus fortes qui pèsent sur les banques ( le niveau des fonds propres exigé par rapport aux sommes prêtées ne fait qu'augmenter) il est effectivement intéressant d'intégrer de nouveaux acteurs.

Et puis la concurrence en ce domaine est également une bonne nouvelle pour nos entreprises qui maintenant pourront trouver des solutions de financement nouvelles auprès des assureurs.

Au total on estime que sur les prochains mois pourront être ainsi injecté dans l'économie entre 50 et 90 milliards.

Partage propulsé par Wikio
 

Vous connaissez un capital investisseur familial ? moi oui..le Groupe Goré

DollarsFondélia une société de capital investissement familiale qui va investir 5 millions d'euros auprès de 200 TPE pour des tickets entre 10 000 et 30 000 euros.

Le dirigeant de Fondélia, Camille Brodhag, indique que les entreprises de type TPE ont toujours des problèmes pour financer leur activité surtout lorsque celle-ci est en fort développement et nécessite des investissements du type recrutement, salons professionnels, développer de nouveaux produits.

Comme (presque) tout capital risqueur qui se respecte l'objectif n'est pas de diriger l'entreprise qui sera financée; en échange d'argent frais il y aura une prise de participation au capital tout en restant minoritaire pendant 5 ans.

A l’issue de ce terme, l’entrepreneur rachète alors les titres de la société détenus par Fondelia.

Le fonds Fondélia fait parti du pôle financier de la famille d’industriels Gorgé. Le pôle GORGÉ INVESTISSEMENT est actif dans le Capital-Investissement depuis une vingtaine d’années.

Convaincue des besoins et du potentiel dans ce domaine, cette famille offre ainsi aux entrepreneurs des solutions d’investissement en capital de 10 000 à 2 millions d’euros.

Gorgé Investissement, constitué de 3 entités indépendantes et complémentaires, intervient en parallèle et en totale indépendance avec le pôle industriel Groupe Gorgé (Euronext C – 240 M€ de CA – FSI au capital), mais en cultivant les mêmes valeurs d’entrepreneur-investisseur familial qui donnent une autre dimension à son approche. Gorgé Investissement, des solutions sur-mesure pour les entreprises françaises de 10 000 à 2 millions d’euros

Combinaison de 3 sociétés autonomes et complémentaires ayant pour seule activité le Capital- Investissement minoritaire, ce pôle représente déjà au global plus de 700 TPE-PME financées et offre une solution unique sur le marché avec la possibilité d’intervenir de 10 K€ à 2 M€.

Les 3 entités, acquises en plusieurs étapes (Sopromec en 2006, Promelys Participations en 2010 et création de Fondelia en 2010), sont détenues à 100% par la holding familiale Pelican Venture.

SOPROMEC :

PrĂ©curseur du Capital-Investissement en France, Sopromec a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e en 1964 et rachetĂ©e en 2006 par la famille GorgĂ©. Avec une participation minoritaire, active mais non intrusive, elle investit « pour compte propre » dans les PME, avec des solutions sur-mesure allant de 100 000 Ă  500 000 euros. Sopromec investit au capital de PME en dĂ©veloppement ou en phase de consolidation pour financer la croissance, fluidifier le capital ou accompagner un repreneur. 25 M€ d’actifs – 50 PME en portefeuille www.sopromec.com

PROMELYS PARTICIPATIONS :

Spécialiste du capital-développement régional , créée en 2000 et rachetée en 2010 par la famille Gorgé. Promelys Participations propose des solutions d’investissement pour compte de tiers de type FCPR-FCPI-FIP avec un positionnement qui évoluera en 2013 vers des solutions non fiscales ou sur-mesure. Elle dispose d’un savoir-faire spécifique dans la structuration d’investissement en PME via des investisseurs particuliers et offre ainsi aux entreprises financées (en minoritaire, sur tous secteurs) des solutions de 100 K€ à 1,5 M€. 40 M€ d’actifs – 50 PME en portefeuille www.promelys.com

FONDELIA :

Inventeur du Micro Capital-Investissement , Fondelia investit « pour compte propre » de 10 000 Ă  30 000€ au capital de TPE de tous secteurs. Son atout : la capacitĂ© Ă  donner une rĂ©ponse en une semaine et Ă  apporter l’argent en moins d’un mois ! Une solution rapide et efficace pour financer la crĂ©ation, le dĂ©veloppement et les projets des petites entreprises. 5 M€ d’actifs – capacitĂ© Ă  financer 200 sociĂ©tĂ©s www.fondelia.com

Gorgé Investissement est un assemblage de savoir-faire qui offre aux entrepreneurs une palette de solutions sur-mesure pour se développer en France comme à l’international.

Sur un marché du Private Equity qui semble saturé mais plus que jamais en demande, l’ambition de Gorgé Investissement est d’aider les entrepreneurs français à accélérer leur croissance.

Une histoire d’entrepreneurs-investisseurs au servi ce des entreprises françaises Depuis la création de sa première société en 1990 j usqu’à la professionnalisation de son activité d’investissement dans les années 2000, la famille Gorgé a réinvesti la quasi-totalité des bénéfices de son Groupe directement, en majoritaire ou minori taire, dans une soixantaine d’entreprises.

Avant de rejoindre Groupe Gorgé, Raphaël Gorgé a travaillé dans le secteur de la finance et notamment dans un Fonds d’investissement créé par des entrepreneurs pour financer des entrepreneurs. " Nos expériences industrielles et financières nous ont confirmé que le Capital-Investissement réalisé avec une approche d’entrepreneur familial apportait une vraie différence dans ce marché, dans les relations comme dans la performance des opérations réalisées. Ceci nous pousse aujourd’hui à structurer et développer nos activités dans le domaine avec le pôle Gorgé Investissement. »

À propos de Groupe Gorgé (pôle industriel) :

FondĂ© en 1990 par Jean-Pierre GorgĂ©, Groupe GorgĂ© est un groupe industriel indĂ©pendant spĂ©cialisĂ© dans 3 domaines de compĂ©tence : les Systèmes Intelligents de SĂ»retĂ©, la Protection en Milieux NuclĂ©aires, les Projets et Services Industriels.

Coté sur NYSE Euronext C à Paris depuis 1998, il occupe aujourd’hui des positions de leader sur ses marchés. Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 229 M€ en 2011, en croissance de 17%. Il s’appuie sur 1 260 collaborateurs et une présence dans plus de 10 pays. Depuis janvier 2012, le Fonds tratégique d’Investissement est au capital de Groupe Gorgé. www.groupe-gorge.com

Partage propulsé par Wikio
 

Les régions pourraient devenir actionnaire de votre entreprise

Carte de la franceMarylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’Etat et de la Décentralisation, a récemment déclaré que les Régions pourraient financer directement des entreprises et en contrepartie devenir actionnaire.

Pour ce faire la loi doit être modifiée car aujourd'hui cela n'est pas possible.

Cette annonce est pour le moins déroutante. L'activité de capital investissement nécessite une véritable expertise pour évaluer la faisabilité et la viabilité d'un projet qu'il soit de création ou de développement. Les Régions ne sont pas "outillés"...

L'application de cette future loi poserait plusieurs problèmes:

  • les rĂ©gions feront "doublons" avec les sociĂ©tĂ©s de capital risque rĂ©gionales....A l'heure des restrictions budgĂ©taires est-ce opportun et efficace ?
  • le copinage, non excusez moi je suis trop direct, le relationnel particulier que pourrait avoir un chef d'entreprise avec un Ă©lu pourrait favoriser son financement...
  • Au delĂ  du copinage l'absence d'une maĂ®trise de ce mĂ©tier engendrerait probablement des pertes considĂ©rables...

Une petite anecdote:

Un directeur d'une société de capital risque filiale d'une grande banque nationale m'a indiqué que dans les années 80 le board avait songé a arrêter l'activité capital risque qui était encore jeune en interne... vu le taux d'échec sur les investissements.

L'erreur commise: ne pas avoir intégré que le métier de capital risqueur ne répondait pas aux mêmes logiques et mécanismes que celui de banquier. Du jour au lendemain transformer un chargé de clientèle banque en Chargé d'investissement posait des problèmes en termes d'analyse des projets...

Alors si le fait d'être un banquier performant n'augure en rien de la même excellence comme capital risqueur...vous imaginez pour une collectivité locale...

Si les régions veulent faire du capital risque, qu'elles continuent à abonder les fonds propres des sociétés de capital risque.

A chacun son métier en la matière:

  • les rĂ©gion lèvent l'impĂ´t, mobilisent des financements complĂ©mentaires ( Europe...) afin de financer les sociĂ©tĂ©s de capital risque qui financeront nos entreprises.
  • les rĂ©gions impulsent des dynamiques en irriguant des filières en flĂ©chant les financements. Dans ce rĂ´le d'aiguilleur pour aider le financement de nos start up il serait utile que les Conseil RĂ©gionaux exigent qu'au minimum 30% des fonds qu'ils apportent soit dĂ©diĂ©s Ă  la phase d'amorçage des projets de crĂ©ation.
Partage propulsé par Wikio