ALTO-STUDIO
 

Le concours Deloitte Technology Fast 50

Technology fast50Organisé en partenariat avec NYSE Euronext, CroissancePlus et OSEO, cette 8e édition récompensera les entreprises technologiques françaises qui auront connu le plus fort taux de croissance de leur chiffre d’affaires entre 2003 et 2007. ++ La participation est gratuite++. Peuvent concourir, les entreprises françaises des secteurs de l’informatique, des télécoms, de l’électronique, d’internet, des biotechnologies, de l’environnement.

Partenaire de l’événement depuis 2005, OSEO récompensera, dans 5 palmarès régionaux comme au niveau national, les entreprises technologiques dont la politique d'innovation est jugée la meilleure.

Les prix. Au niveau national seront dĂ©cernĂ©s :

  • le prix « NYSE Euronext » pour la première sociĂ©tĂ© cotĂ©e du palmarès,
  • le prix « OSEO », pour l’entreprise du palmarès dont la politique d’innovation est jugĂ©e la meilleure,
  • le prix « Fast 5 » pour la première entreprise du palmarès ayant rĂ©alisĂ© un chiffre d’affaires pour l’exercice 2003 au moins Ă©gal Ă  15 millions d’euros en 2003
  • et les cinq prix sectoriels : TĂ©lĂ©coms et RĂ©seaux, Electronique et Hardware, Logiciels et Services informatiques, Biotech, SantĂ© et Environnement et Internet.

Outre un classement national, le programme Deloitte Technology Fast 50 prĂ©voit cette annĂ©e cinq palmarès rĂ©gionaux : Nord, Sud, Grand Ouest, RhĂ´ne-Alpes/Auvergne, Ile de France.

  • cinq cĂ©rĂ©monies de remise des prix en l’honneur des entreprises technologiques dont la croissance est la plus rapide auront lieu du 1er au 15 novembre en rĂ©gion (Paris, Grenoble, Nantes, Marseille et Lille).
  • les prix nationaux seront remis le 1er dĂ©cembre 2008 Ă  Paris (Palais Brogniard).

Pour participer, les entreprises peuvent s’inscrire en ligne jusqu’au 3 octobre 2008 sur le site du Technology Fast 50

 

Un petit Bug....

clinoeilDepuis plusieurs mois j'ai des problèmes de réception des mails avec l'adresse: jp.martinez@capitalsocial.fr

Ce faisant si vous m'avez adressé un mail resté sans réponse, n'hésitez pas à me le renvoyer sur jphilippe.martinez@gmail.com , car je réponds toujours....

 

L'aide à la reprise ou à la création d'entreprise

businessfinancePrincipe

Dans le but de faciliter la reprise ou la création d'entreprise par des chômeurs, une aide spécifique leur est proposée, l'aide à la reprise ou à la création d'entreprise.

Bénéficiaires

Peut bénéficier de l'aide à la reprise ou à la création d'entreprise tout allocataire qui justifie de l'obtention de l'aide aux chômeurs créateurs d'entreprise (ACCRE) ou d'un projet de reprise d'entreprise validé par l'organisme conventionné par l'Assédic,

Ne peut cumuler le bénéfice de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) avec une rémunération provenant de l'exercice d'une activité occasionnelle ou réduite ne dépassant pas 110 heures par mois.

Cette aide est accordée aux allocataires dont le projet est validé dans le cadre d'un parcours de reclassement spécifique aux repreneurs et créateurs d'entreprises.

L'accompagnement personnalisé de l'allocataire est mis en oeuvre par l'ANPE ou tout autre organisme participant au service public de l'emploi.

L'aide à la validation des acquis de l'expérience et les aides à la formation peuvent être mobilisées.

Montant

Le montant de l'aide est égal à la moitié du montant du reliquat des droits restant à la date de début d'activité.

Versement

Le versement de l'aide s'effectue en deux Ă©tapes :

  • la première intervient Ă  la date de reprise ou de crĂ©ation d'entreprise,
  • la seconde 6 mois après, Ă  la condition que l'activitĂ© soit toujours en cours.

En cas d'arrêt de l'activité

Si l'allocataire bénéficiait encore de droits à l'ARE avant le début de son activité, il perçoit le montant restant de la somme qui lui est due. Cependant, le montant de l'ARE est diminué du montant de l'aide à la reprise ou à la création d'entreprise qui lui avait été versée.

Formalités à accomplir

Toute personne souhaitant bénéficier de l'aide doit déposer une demande datée et signée auprès de l'Assédic de son domicile.

Règles de cumul

L'aide à la reprise ou à la création d'entreprise ne peut être cumulée avec l'aide différentielle de reclassement, ni avec l'aide dégressive à l'employeur.

 

La tourmente financière n'impacterait pas la mission d'OSEO

oseoSelon François Drouin, Président d'OSEO:

"L'actuelle crise financière touche en profondeur le système mondial.

Ces difficultés sont susceptibles d’avoir des répercussions sur le financement des PME, vis-à-vis desquelles les banques pourraient être amenées à freiner le rythme de leurs engagements.

OSEO a un rôle spécifique d’établissement de place destiné non à se substituer au marché, mais à le compléter là où apparaît une défaillance. Cette spécificité lui permet, dans ce contexte difficile, de continuer à assurer ses missions d’innovation, de garantie, et de cofinancement des bons projets.

En particulier, OSEO a les disponibilités pour assurer ses activités de garantie ainsi que de cofinancement, et vient de convenir d’un partenariat avec la Banque Européenne d’Investissement, intégrant des engagements de refinancement.

Enfin, notons que l'année 2008 s'inscrit déjà dans une trajectoire très dynamique pour OSEO, avec une très forte progression de ses activités, tant innovation que garantie ou financement."

 

Le microcrédit en France a 20 ans et des perspectives de développement

businessfinancePARIS (AFP) — L'association pour le droit à l'activité économique (Adie), qui fêtera en décembre ses 20 ans d'existence, a dressé mardi devant la presse le bilan de son action: 51.000 micro-entreprises et 62.000 emplois créés grâce aux prêts accordés aux exclus du système bancaire.

Premier et principal opérateur de microcrédit en France, l'Adie a été créée par Maria Nowak, sa présidente, sur le modèle de la Grameen Bank fondée au Bangladesh par Muhammad Yunus, prix Nobel de la paix 2006.

L'association propose des prêts de petit montant, de 500 à 5.500 euros qui permettent de démarrer une activité, et accompagne les bénéficiaires, y compris après la création d'entreprise pour en assurer la pérennité.

Celle-ci est dans la moyenne nationale des entreprises, souligne l'association: 65% Ă  2 ans, 57% Ă  3 ans.

Les créateurs d'entreprises peuvent bénéficier également de prêts d'honneur pour financer un stock ou du matériel, d'avances remboursables, de primes à la création.

L'Adie entend mieux répondre aux besoins de ses clients en créant de nouveaux produits. Constatant que l'accès des micro-entrepreneurs à l'assurance se heurte souvent à des difficultés, elle teste notamment, en collaboration avec des compagnies d'assurance, un dispositif de "micro-assurance".

De même, un autre projet concerne le "microcrédit d'insertion", qui permet de financer des dépenses dont l'objectif est l'insertion professionnelle, comme le paiement d'un permis de conduire, des frais de déménagement, ou de formation.

Les microcrédits de l'Adie sont financés en grande partie par des lignes de crédit mises à disposition par les banques, avec qui l'Adie a un partenariat.

Grâce à la levée du plafond sur les taux d'intérêt en 2005, l'Adie peut envisager d'assurer la couverture progressive de ses coûts de crédit d'ici à trois ans, souligne l'association, qui a augmenté à deux reprises ses conditions de prêts, en organisant, précise-t-elle, au prélable la consultation de sa population-cible.

L'accompagnement est financé sur fonds publics, mais aussi par des dons privés et fait appel au bénévolat.

Pour faciliter l'accès à ses services, l'association lancera début 2009 le "premier site français de microcrédit en ligne", a indiqué également Maria Nowak.

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose l'article suivant: