ALTO-STUDIO
 

CAPITAL-POLES: pour Aider les PME des pôles de compétitivité à trouver les investisseurs financiers

capitalpoleLa finalité de cette manifestation selon Hervé NOVELLI (Secrétaire d'Etat chargé des entreprises et du commerce extérieur):

L'innovation est une composante essentielle de la croissance et de l'emploi. Elle est en particulier portée par les petites et moyennes entreprises qui doivent posséder les moyens de se développer rapidement en France et à l'international.

Les pôles de compétitivité sont au coeuur du renouvellement du tissu économique par l'innovation et la création.

La journĂ©e « Capital-PĂ´les », organisĂ©e le 18 avril 2008 au Ministère de l'Ă©conomie, des finances et de l'emploi, avec le concours de la Caisse des DĂ©pĂ´ts, vise Ă  faire se rencontrer les entreprises innovantes des pĂ´les et les investisseurs privĂ©s. Les entreprises y trouveront des possibilitĂ©s de financement, les investisseurs de bonnes opportunitĂ©s d'investir. Cette journĂ©e, construite autour d'informations et d'Ă©changes d'expĂ©rience, comprendra une vitrine de l'innovation et de très nombreux rendez-vous d'affaires.

L'intérêt de ce programme pour les Entreprises Innovantes:

Dirigeants de Petites ou Moyennes Entreprises innovante et de croissance, Votre entreprise est l'une des 4 500 entreprises membres des 71 Pôles de compétitivité

Vous cherchez des financements privés pour accélérer votre développement, vous souhaitez:

  • Rencontrer des investisseurs privĂ©s et des banquiers pour lever des fonds
  • ConnaĂ®tre les bonnes pratiques mises en place dans les PĂ´les pour vous aider dans ces domaines
  • Confronter votre expĂ©rience avec celle d'autres entrepreneurs membres d'un PĂ´le
  • Mieux comprendre le fonctionnement des fonds d'investissement privĂ©s (capital-amorçage, capital-risque, capital-dĂ©veloppement, circuits bancaires)
  • Etre au fait des rĂ©centes mesures sur le financement des PME

Venez rencontrer des investisseurs et des financiers pour lever des fonds et accĂ©lĂ©rer votre dĂ©veloppement ! Inscrivez-vous dès aujourd'hui Ă  Capital-PĂ´les !

L'intérêt de ce programme pour les Business Angels, Capitaux-risqueurs, Capitaux-Investisseurs, Banquiers d'affaires, Financiers:

Vous ĂŞtes un acteur important du financement des PME, de l'innovation et de la croissance et vous souhaitez:

  • Trouver des opportunitĂ©s d'investissements dans des PME Ă  fort potentiel de croissance
  • Investir Ă  tous les stades de croissance des PME, des premiers pas au dĂ©veloppement international et Ă  la croissance externe
  • Mieux connaĂ®tre les PĂ´les de compĂ©titivitĂ© car aujourd'hui, vous n'en percevez pas clairement l'intĂ©rĂŞt

Venez rencontrer 300 dirigeants d'entreprises innovantes et de croissance membres des PĂ´les de compĂ©titivitĂ© et comprendre toute la valeur ajoutĂ©e des PĂ´les pour votre activitĂ©. Inscrivez-vous dès aujourd'hui Ă  Capital-PĂ´les !

L'intérêt de ce programme pour les animateurs des pôles de compétitivité:

Vous avez mis en place les ingrĂ©dients d'un travail collaboratif entre acteurs de l'innovation : entreprises, centres de recherche, formation, collectivitĂ©s territoriales

Vous souhaitez:

  • Renforcer votre rĂ´le d'animation et de « catalyseur de valeur » au-delĂ  des projets de R&D, coeur de votre activitĂ©
  • Vous doter d'outils d'appui et de conseil pour le financement privĂ© des PME
  • Apporter de nouveaux services Ă  vos membres
  • Partager les bonnes pratiques de vos confrères des autres gouvernances de PĂ´le
  • AccĂ©lĂ©rer le dĂ©veloppement Ă©conomique de votre territoire...

Autant d'occasions de vous mobiliser et d'inciter vos PME Ă  participer Ă  Capital-PĂ´les ! Inscrivez-vous dès aujourd'hui !

Plus d'informations: CAPITAL POLES

 

Secrétaire d'Etat à l'économie numérique...le vainqueur est....

cartedelafranceLundi avec le billet " Secrétaire d'Etat à l'économie numérique: cela vous intéresse" j'ai indiqué les personnes qui pourraient "gagner" le poste..et bien j'ai tout faux car le vainqueur est:

Eric Besson qui conserve également son poste de secrétaire d'Etat à la prospective et à l'évaluation des politiques publiques.

 

Record historique de créations d'entreprises atteint en février 2008

Carte de la franceChristine Lagarde et HervĂ© Novelli se fĂ©licitent du nouveau record historique de crĂ©ations d'entreprises atteint en fĂ©vrier 2008 : +29 595

Selon les statistiques publiées aujourd'hui par l'Insee, le nombre de créations d'entreprises en un mois a une nouvelle fois battu son record historique pour atteindre 29 595 en février 2008.

Christine Lagarde, ministre de l'économie, des finances et de l'emploi et Hervé Novelli, secrétaire d'Etat chargé des entreprises et du commerce extérieur, se félicitent de cette nouvelle performance qui reflète un retour durable de la confiance économique et du retour de l'esprit d'entreprise.

Christine Lagarde et HervĂ© Novelli ont dĂ©clarĂ© : « nous nous fĂ©licitons du nouveau record atteint en fĂ©vrier en matière de crĂ©ations d'entreprises. C'est le signe de la vitalitĂ© Ă©conomique de notre pays et le rĂ©sultat d'une politique très volontaire de soutien Ă  la crĂ©ation d'entreprises qui porte aujourd'hui ses fruits. Il faut dĂ©sormais soutenir ces jeunes entreprises dans leur dĂ©veloppement et les libĂ©rer des plafonds de verre qui existent afin de les rendre plus vite plus fortes et plus compĂ©titives en France et Ă  l'international ».

 

Secrétaire d'Etat à l'économie numérique: cela vous intéresse ?

businessfinance
Valerie Pécresse il y a quelques mois à pris en charge au-delà des missions liées à l'Enseignement supérieur et à la Recherche un nouvelle axe celui des Nouvelles Technologies.

Valérie Pécresse va abandonner cette dernière fonction car un poste de secrétaire d'Etat à l'économie numérique devrait être créé comme le propose le rapport Attali sur la libération de la croissance française.



Pour ce poste voici les prétendants:

  • Franck Supplisson, conseiller technique auprès de Nicolas Sarkozy en charge des technologies de l'information et de la communication
  • AndrĂ© Santini: SecrĂ©taire d'Etat auprès du ministre du Budget, chargĂ© de la Fonction publique,
  • Gabrielle Gauthey: ancienne patronne de l'Arcep (Agence de RĂ©gulation des TĂ©lĂ©coms),
  • Emmanuel Gabla, chef du service technologies et sociĂ©tĂ© de l'information (STSI) du ministère de l'Ă©conomie,
  • Thierry Solère: adjoint au maire de Boulogne-Billancourt et vice-prĂ©sident du conseil gĂ©nĂ©ral des Hauts-de-Seine. Il a codirigĂ© la Net campagne de l'UMP puis intĂ©grĂ© la direction de l'UMP avec le titre de secrĂ©taire national, tout en prĂ©sidant la fĂ©dĂ©ration numĂ©rique de l'UMP.

On s'autorise à penser dans les milieux autorisés que Thierry Solère serait le mieux placé....

A suivre....

 

Bilan 2007 du capital investissement par l'AFIC et PricewaterhouseCoopers



L'étude réalisée par l'AFIC (Association Française des Investisseurs en Capital) et PricewaterhouseCoopers auprès des sociétés de capital investissement sur l'année 2007 donne les résultats suivants:

1-Les montants investis sont en augmentation de 24% par rapport Ă  2006; ainsi
1 558 entreprises
se sont partagées 12,6 milliards

2-Progression des montants investis sur chacun des métiers:

  • amorçage et crĂ©ation : + 26% soit 416 entreprises financĂ©es
  • dĂ©veloppement: + 24%
  • transmission (< 100 millions €) : + 22%
  • grands LBO (> 100 millions €) : + 35%
  • retournement ( financement d'entreprises en difficultĂ©) : - 12%

3- Les organismes qui financent les entreprises doivent au préalable également lever des fonds auprès de banques, d'institutionnels, de caisses de retraites, de particuliers d'origines françaises ou étrangères.

L'étude nous indique que 75% des capitaux levés bénéficient aux FCPR et 1,2 milliards € au travers des FCPI et FIP.

Le fait que la plupart de l'épargne qu'elle soit privée ou publique soit captée par les 3 véhicules financiers cités n'est pas pour nous rassurer, car sauf évolution notable en terme de stratégie d'investissement, ces fonds sont peu portés sur le financement de la création d'entreprises.

D'ailleurs sur les 416 entreprises financées en capital amorçage et capital risque il serait intéressant de connaître la répartition entre amorçage et capital risque.

Je suis toujours étonné que cette distinction ne soit pas réalisée...Il faudrait également distinguer les re-financements (deuxième ou troisième tour de table) dans cette phase de création.

De plus pour les opérations dîtes d'amorçage il serait également intéressant de valider qu'il s'agit bien de levée de fonds qui ont permis soit:

  • de concevoir un prototype, une nouvelle application...pour faire simple de rĂ©aliser des opĂ©rations de recherche et dĂ©veloppement,
  • de dĂ©velopper une force commerciale ou la mise en place d'une unitĂ© de production.

En effet une entreprise qui disposerait déjà d'un volant de chiffre d'affaires devrait être comptabilisée en capital risque.

4- Si l'on en croit le tableau ci-dessous il est des régions qui attirent les sociétés de capital risque:

répartitionparrégion



DES INVESTISSEMENTS REALISES DANS DES ZONES A FORTE DENSITE DE PME/PMI









5- RĂ©partition des investissements en fonction de l'effectif des entreprises

6- 66% des investissements sont réalisés auprès d'entreprises qui n'ont pas une activité innovante. Ce point me semble essentiel car on pourrait être tenté de considérer que le capital investissement ne s'adresse qu'aux entreprises menant des opérations de recherche et développement.

Or ce n'est pas le cas; par exemple une entreprise familiale qui fabrique des palettes en bois depuis 15 ans et qui affiche une rentabilité intéressante et constante et qui souhaite acquérir une nouvelle ligne de production trouvera sans problème des capitaux développeurs à ses côtés (histoire vécue bien évidemment).

D'où vient cette vision erronée du capital investissement ?

La responsabilitĂ© est partagĂ©e entre :

  • l'AFIC car dans l'Ă©tude il est indiquĂ© :

" Plus du tiers des entreprises accompagnées développent à caractère innovant et technologique" (me concernant j'insiste plutôt sur les deux tiers restant)

  • les responsables politiques, les mĂ©dias...qui Ă  longueur d'onde insistent sur l'importance de l'innovation.

7-Souvent les entrepreneurs m'interrogent sur les modalités de sortie des investisseurs financiers.

Voici ma réponse pour 2007:

Plus de 80% des sorties sont réalisées en bourse, auprès d'industriels ou du management de l'entreprise. En terme de vente à des industriels nous pouvons citer Doctissimo qui a été cédé au groupe Lagardère pour 138 M €.

Pour lire le document cliquer sur: Activité des acteurs français du capital investissement en 2007 par l'AFIC et PricewaterhouseCoopers

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants: