ALTO-STUDIO
 

la 10e édition du Concours « Talents »

talentssDepuis le 30 janvier les inscriptions sont ouvertes pour la 10e Ă©dition du Concours « Talents », premier concours national d'aide Ă  la crĂ©ation d'entreprise.

InitiĂ© par le RĂ©seau des Boutiques de Gestion et organisĂ© par l'Association Concours Talents (ACT), le Concours est soutenu par plus de 600 structures d'aide Ă  la crĂ©ation d'entreprise. Il a pour objectif de « rĂ©vĂ©ler » une nouvelle gĂ©nĂ©ration d'entrepreneurs et de valoriser le rĂ´le des rĂ©seaux d'accompagnement.

Ouvert à tous les créateurs à la seule condition d'être accompagné par une structure d'aide à la création d'entreprise.

Le concours « Talents » rĂ©compense, d'abord en rĂ©gions, puis au niveau national, des parcours d'entrepreneurs dans tous les domaines : innovation technique et technologique, services aux entreprises et services Ă  la personne, Ă©conomie sociale, dynamique rurale, artisanat et commerce

Un prix spĂ©cial « DĂ©veloppement » rĂ©compense les anciens laurĂ©ats ayant au moins 3 ans d'activitĂ© et dont la pĂ©rennitĂ© est assurĂ©e.

Le concours Talents est donc organisé à l'échelon régional et national. A chaque étape, les candidats sont sélectionnés par un jury. Les lauréats reçoivent leurs récompenses lors d'une remise de prix régionale et nationale. Seuls les lauréats régionaux (1ers prix) sont amenés à concourir pour un prix national.

Dotation globale : 300 000 Euros

Prix rĂ©gionaux : entre 1 000 et 3 000 Euros en numĂ©raire et en nature

Prix nationaux : entre 4 000 et 8 000 Euros en numĂ©raire

Prix spĂ©cial « Talents DĂ©veloppement »

Créé en 2004 à l'attention des anciens lauréats, ce prix récompense une entreprise ayant plus de trois d'activité et un projet de développement. Ce prix n'est pas développé en région.

Prix national « Talents DĂ©veloppement » : 10 000 €

Chaque année, plus de 1 000 dossiers sont déposés dans l'une des 400 Boutiques de Gestion qui organisent le Concours en région. Une centaine de créateurs reçoit un prix régional. Une quinzaine seulement accède à un prix national.

Pour s'inscrire:

Deux critères pour participer au concours:

  • Avoir crĂ©Ă© son entreprise entre le 1er janvier 2007 et le 31 mars 2008
  • Avoir Ă©tĂ© accompagnĂ© par une structure d'aide Ă  la crĂ©ation d'entreprise

Puis vous choisissez votre catégorie:

  • « Talents » de l'Innovation technique et technologique
  • « Talents » de l'Artisanat et Commerce
  • « Talents » des Dynamiques Rurales
  • « Talents » de l'Economie sociale
  • « Talents » des Services

Date limite d'inscription auprès d'une Boutiques de Gestion: 30 avril 2008

Télécharger un dossier d'inscription ici

Quelques informations sur l'après concours:

Selon l'INSEE (INSEE Première 2007), 47% seulement des crĂ©ateurs d'entreprise de 2006 Ă©taient accompagnĂ©s. Quel sera le taux de pĂ©rennitĂ© de ces entreprises ? Pour les entreprises crĂ©Ă©es en 2002, le taux de pĂ©rennitĂ© national Ă©tait de 68,2 %, contre 91,1% pour les entrepreneurs du Concours Talents, tous accompagnĂ©s.

La comparaison entre les laurĂ©ats Talents et les crĂ©ateurs d'entreprise 2006 apporte d'autres informations intĂ©ressantes : la moyenne des emplois crĂ©Ă©s par les crĂ©ateurs accompagnĂ©s, laurĂ©ats Talents 2006, s'Ă©lève Ă  3 salariĂ©s contre 1,6 en moyenne nationale.

Autre constat : le financement de la crĂ©ation d'entreprise est sensiblement diffĂ©rent entre les crĂ©ateurs accompagnĂ©s et les autres:

  • Les crĂ©ateurs Talents 2006 ont empruntĂ© en moyenne 45% du financement de leur projet auprès des banques, contre 25% pour la moyenne nationale.

    Cette diffĂ©rence s'explique, encore une fois, par l'accompagnement dont bĂ©nĂ©ficient les participants au Concours Talents : les Boutiques de Gestion, et les autres structures dĂ©diĂ©es Ă  l'accompagnement, servent de caution et rassurent les banquiers.

Toujours selon l'INSEE, parmi les raisons qui poussent Ă  entreprendre, « la crĂ©ation de leur propre emploi » est citĂ©e par 64 % des crĂ©ateurs de 2006 (+ 10 points par rapport Ă  2002). On note d'ailleurs que 80% des 286 000 entreprises crĂ©Ă©es en 2006 n'avaient pas de salariĂ©.

Pour les lauréats du Concours Talents, la création de leur entreprise répond d'abord à:

  • une volontĂ© d'indĂ©pendance (30,1%),
  • la rĂ©alisation d'un projet-passion (29,8%),
  • "CrĂ©er son propre emploi" (23,5%)
 

Combien gagne un patron de PME/PMI ?

calimeroSelon La Tribune et l'Apce de cette semaine: à la demande de la CGPME, l'Insee a réalisé une enquête sur les salaires des dirigeants de PME.

En moyenne, leur salaire a diminué de 1,3 % entre 2004 et 2005. Cette baisse a été nette dans les activités financières, affichant - 4,25 %.

En 2005, le salaire net annuel moyen des chefs d'entreprise Ă©tait de 49 700 euros.

Au-delà des préoccupations financières, les enquêtes réalisées par les organismes de soutien à la création d'entreprise précisent que les principales motivations des créateurs d'entreprise sont le sentiment de liberté et l'envie de mener à bien un projet personnel.

Cette étude conforte le billet que j'avais réalisé il y a quelques mois sur le caractère assez bas des rémunérations affichées par les entrepreneurs.

Je vous invite donc Ă  lire: C'est vraiment trop injuste... ?

 

Vous voulez connaître le groupe OSEO et ses aides aux entrepreneurs?

oseo Le rapport d'activité 2007 est instructif sur l'activité et surtout sur les différentes aides que le groupe peut apporter aux créateurs ou aux PME/PMI:


CHIFFRES CLES DE L'ACTIVITE 2007

Augmentation globale des interventions

  • 62 000 entreprises financĂ©es (+ 7 % par rapport Ă  2006)

En nombre d'entreprises financĂ©es, la crĂ©ation est la finalitĂ© la plus fortement soutenue par OSEO. A noter Ă©galement la forte progression du nombre d' entreprises innovantes accompagnĂ©es, y compris en crĂ©ation : +15 % par rapport Ă  2006, + 40 % par rapport Ă  2005.

Progression de l'activité par métier

  • 366 M€ aides Ă  l'innovation (+ 36 %)
  • Au titre de la garantie, OSEO a pris 2,8 Mds € (+ 12 %) de risques pour garantir 6,2 Mds € de prĂŞts bancaires
  • Près de 1,9 Mds € (+ 12 %) de financements mis en place aux cĂ´tĂ©s des partenaires bancaires et organismes de fonds propres s'intĂ©grant dans un montant global de 5,3 Mds € de financements.
  • 5 Mds € de financements Ă  court terme auprès de 6 600 entreprises. L'activitĂ© est restĂ©e stable malgrĂ© l'amĂ©lioration constatĂ©e des dĂ©lais de paiements.

Panorama des produits destinés aux PME innovantes

Evolution 2005 / 2007 des produits destinés aux PME innovantes.

CDI : Contrat de DĂ©veloppement Innovation FGI : Fonds de Garantie Innnovation PPA : PrĂŞt Participatif d'Amorçage

PRIORITES 2008

Innovation et croissance des PME Ă  potentiel

L'objectif pour 2008 est de rĂ©aliser 800 M€ au profit de l'nnovation dans les PME au titre des programmes « Innovation » et « Innovation StratĂ©gique Industrielle ». Ce dernier permettra de financer plusieurs dizaines de projets en 2008 d'un montant unitaire pouvant aller jusqu'Ă  10 €.

Financements adaptés et garanties

OSEO continuera à intervenir auprès des PME innovantes sous forme d'avances remboursables et de subventions à hauteur de 800 M€, avec pour objectif l'optimisation des ressources publiques. Ainsi, les subventions seront principalement mobilisées dans le cadre de projets collaboratifs et, par mesure de simplicité, pour les petits dossiers.

Un programme spécifique d'avances remboursables pour les sous-traitants de l'aéronautique est mis en place. A cette fin, une dotation de 80 M€ est confiée à OSEO par le Ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables.

Dans la chaîne du financement de l'innovation, le Prêt Participatif d'Amorcage, a pleinement trouvé sa place pour la deuxième année consécutive.

Le PrĂŞt Participatif d'Amorcage est un financement « patient » prĂŞt sur 7 ans avec un diffĂ©rĂ© d'amortissement de 2 ans) qui facilite les investissements de R&D. Jusqu'Ă  150 000 € avec le soutien des RĂ©gions, le PrĂŞt Participatif d'Amorcage a pour vocation de crĂ©er des conditions favorables Ă  l'intervention d'un fonds d'amorçage, d'une sociĂ©tĂ© de capital-risque, d'un industriel ou d'un Business Angel.

En 2008, le nombre d'entreprises bénéficiant d'un PPA devrait se stabiliser à 150.

Le dĂ©veloppement des PME passe, de plus en plus, par la rĂ©alisation d'investissements immatĂ©riels. Le financement de ces investissements est difficilement envisageable en prĂŞt bancaire classique. Il nĂ©cessite, Ă  cĂ´tĂ© du financement par fonds propres, l'Ă©mergence d'une nouvelle catĂ©gorie de financement : « les capitaux patients ».

Depuis sa création, OSEO développe cette gamme de financements, complémentaires de celui des banques ou des organismes de fonds propres:

Notons le lancement en septembre 2007 de "Avance + Jeune Entreprise" qui s'dresse aux entreprises de moins de trois ans travaillant avec les grands donneurs d'ordre, publics ou privés. Il répond à leurs besoins de financement à court terme. Avance + Jeune Entreprise complète l'offre de financement court terme d'OSEO. Sans garantie personnelle, il est particulièrement bien adapté aux PME innovantes. il accompagne l'engagement d'OSEO dans le cadre du Pacte PME.

Projets collaboratifs

En 2008, OSEO amplifiera également ses actions au sein des Pôles de Compétitivité et les programmes européens afin de créer une réelle dynamique autour des PME innovantes et à potentiel de croissance.

L'objectif d'OSEO est de mobiliser une enveloppe de 100 M€ sur les projets développés au sein des Pôles de Compétitivité.

Services en ligne

OSEO complète ses services en ligne de mise en relation. En 2007, la Bourse de technologies a été lancée pour mettre en relation recherche publique et entreprises innovantes. Lancée début septembre, la Bourse de technologies (http://www.technologie.oseo.fr) devient la plus grande base d'offres de technologies brevetées issues de la recherche publique française.

Ce service en ligne est destiné aux porteurs de projets, PME innovantes ou grands groupes à la recherche de technologies disponibles et transférables dans tous les domaines. Cette base de données fédérative, mise en place et gérée par OSEO, en partenariat avec le réseau C.U.R.I.E., fait l'objet d'un enrichissement continu grâce à l'arrivée de nouveaux partenaires, dans le respect de la charte qualité associée à ce site.

Un service de mise en relation entre investisseurs et entreprises va être opérationnel en février 2008, pour compléter les services en ligne et permettre à OSEO d'exercer pleinement ses fonctions d'établissement de place, y compris dans ses services et produits en ligne.

CREATION ET TRANSMISSION

Soutenir la création et la transmission d'entreprises, reste une des missions d'OSEO:

Le PrĂŞt Ă  la CrĂ©ation d'Entreprise (PCE) devrait se stabiliser en 2008 Ă  un niveau de 25 000 dossiers. Depuis son lancement, fin 2000, le PCE a accompagnĂ© près de 100 000 crĂ©ateurs ou repreneurs. Compris entre 2 000 et 7 000 euros, ce prĂŞt est sans garantie ni caution personnelle. Selon toutes les enquĂŞtes de qualitĂ© auprès des bĂ©nĂ©ficiaires, il est considĂ©rĂ© comme « une bouffĂ©e d'oxygène ».

La garantie d'OSEO est la référence pour les partenaires bancaires et les organismes de fonds propres dans les domaines de la création et de la transmission. Ainsi les financements bancaires de la création ont fortement progressé ces 5 dernières années. Il en est de même pour la transmission. En 2008, il est attendu une hausse de l'ordre de 10 % des prêts garantis (3 800 dossiers).

Le Contrat de DĂ©veloppement Transmission est destinĂ© Ă  complĂ©ter le prĂŞt bancaire pour les projets les plus risquĂ©s. Il a franchi un palier avec plus de 200 opĂ©rations soutenues en 2007. Produit « patient », bien adaptĂ© au marchĂ© des petites transmissions et aux petites entreprises Ă  potentiel de croissance (10 Ă  50 salariĂ©s), le Contrat de DĂ©veloppement Transmission va Ă©voluer en 2008 pour rĂ©pondre Ă©galement aux besoins des transmissions d'entreprises de montants plus Ă©levĂ©s concernant les entreprises de 50 Ă  100 salariĂ©s.

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

 

MYSPACE et FACEBOOK aident le développement de Start-ups

Les créateurs de start up sont "chouchoutés" actuellement...

Nous avons vus comment Microsoft et l'éditeur américain Cadence Design Systems peuvent vous accompagner, puis nous avons poursuivis avec Sun et son programme Sun Startup Essentials.

Et maintenant voici que les sociétés WEB qui ont réussi se mettent en quête d'aider leurs benjamines...

facebook Il y d'abord eu Facebook le célèbre site de networking pour étudiants américain qui a lancé FACEBOOK FUNDS, un fonds doté de 10 millions de dollars dédié aux entreprises qui conçoivent des applications qui permettent à l'entreprise de multiplier les services.

Le financement sous la forme de bourse atteindra entre 25 000 et 250 000 dollars.

Deux capitaux risqueurs vont gérer le fonds: Founder Fund et Accel Partners qui pour ce dernier a financé Facebook.

Pour déposer un dossier et en savoir plus lisez: Un fonds de capital risque privé à étudier...FACEBOOK...FUNDS

myspaceEt voici que MySpace fait de même en lançant le fonds Slingshot Labs.
Visiblement au-delà de l'argent les créateurs du fonds souhaitent mettre à la disposition des entrepreneurs un ensemble de prestations permettant à ces derniers de se développer rapidement (recours à des consultants, aide à la commercialisation, mise en relation...).

L'intérêt pour MYSPACE étant de participer à l'éclosion de services qui utiliseront sa plateforme et ceci sans développer en interne un pool de recherche et développement.

 

Vous cherchez des business angels...voici quelques noms (suite)

Business angelsComme vous le savez il est difficile d'identifier des business angels, pour une simple raison: ils disposent d'un patrimoine suffisamment conséquent que le vieil adage "pour vivre heureux vivons
caché "prend tout son sens
.

Alors voilà, pour vous entrepreneurs ou futurs entrepreneurs je vous propose une liste de personnes ayant les capacités financières de vous accompagner ( il sera indiqué leur revenu).

A vous de jouer: voici la liste des futurs business angels