ALTO-STUDIO
 

Charles BEIGBEDER est il comme nous?

beigbedergepDimanche soir nous Ă©tions quelques millions Ă  regarder le magazine capital sur M6.

Un des reportages était consacré à la dérèglementation du marché de l'électricité avec un éclairage particulier sur la société POWEO et son fondateur Charles BEIGBEDER.

C'est une évidence partagée par tout le monde: pour créer son entreprise il faut accepter de prendre des risques.

Mais en regardant le reportage j'ai pensé à ces malheureuses personnes qui ne ressentent pas la douleur et qui sont dans l'incapacité physique de la ressentir.

Et bien peut être que ce soir devant notre téléviseur nous étions en train de regarder un homme qui ne connait pas le risque, qui est dans l'incapacité mentale de pouvoir ressentir quelques peurs que ce soit...

Car il faudra m'expliquer comment un homme saint de corps et d'esprit peut se lever un matin de son lit et se dire:

"Tiens aujourd'hui je vais investir personnellement 2 millions d'euros pour concurrencer, moi tout seul (au départ), un groupe qui compte que quelques milliers de salariés, des appuis politiques et institutionnels conséquents et un savoir faire de qualité dans un métier dont je ne suis pas issu?"

Il faut vraiment avoir un logiciel particulier et un mental hors du commun pour vouloir concurrencer EDF, non?

Vous en saurez un peu plus dans peu de temps car j'ai eu le plaisir d'interviewer le personnage... (Je vous rassure il est comme nous....)

A bientĂ´t donc....

 

Michel Edouard Leclerc m'a scotché dans le magazine capital (M6)

Le magazine capital de ce dimanche soir sur M6 présentait un reportage sur "les rois du déstockage".

Un nouveau type de magasins éclot actuellement, les déstockeurs, qui écoulent des produits alimentaires de grandes marques à prix discount. Sur le plateau pour poursuivre le reportage était invité Michel Edouard Leclerc.

Guy Lagache l'interroge sur les hausses prévisibles des prix ce à quoi rétorque Michel Edouard Leclerc: en terme de négociation sur les prix nous seront "cinglants".

En réponse le journaliste fait référence aux propos de certaines PME-PMI qui se plaignent de la pression réalisée par les grandes surfaces sur leur prix de vente à tel point que cela peut les mettre en situation de dépôt du bilan.

leclercA cela il répond que leurs acheteurs prendront en compte la situation financière des PME à partir des bilans comptables dont ils disposent...

...et lĂ  heureusement que j'Ă©tais assis.....

Cela veut donc dire que le prix d'un produit est fixé en fonction de la qualité intrinsèque de ce dernier (origine et nature de la matière première, savoir faire du personnel, image du marque...), de la satisfaction du client final mais aussi de la situation financière de l'entreprise productrice.

Si l'on poursuit le raisonnement une entreprise qui a une rentabilité confortable va se voir proposer un prix d'achat inférieur à une entreprise en difficulté... en étant un peu provoquant je dirais que c'est une prime au mauvais élève.

Supposons que ce raisonnement soit partagé par l'ensemble de la grande distribution on pourrait aboutir à une paupérisation totale de nos PME. Effectivement si toutes les entreprises qui gagnent de l'argent se voit proposer des prix d'achats au rabais un jour il n'y aura plus que des entreprises en difficulté....étonnant non?

Lorsque j'ai commencé ma carrière de consultant j'ai intégré un cabinet dont le fondateur avait travaillé au sein d'un des big five.... il m'expliquait que dans ces cabinets certains associés avaient 2 voitures: l'une bon marché pour allait voir les clients et ne pas leur laisser à penser que tout aller très bien et l'autre personnelle... vous vous en doutez la seconde en général de marque allemande.....

Si cela ce trouve demain matin un client va négocier mes prestations de conseil non pas en fonction de la qualité de celles-ci ( qui sont exceptionnelles -joke-), de l'expérience accumulée... mais en considérant mes revenus....

Si c'est la cas je m'empresserai de lui demander s'il n'est pas un cousin de Michel Edouard Leclerc....

 

Faut il avoir peur de SPOCK ?

spockIl n'est pas nécessaire d'avoir fait de grandes études de commerce, avoir travaillé pendant 10 ans dans une agence de publicité internationale pour comprendre l'origine du nom SPOCK le nouveau moteur de recherche.

Effectivement notre ami aux grandes oreilles composant l'Ă©quipe de Star Trek dispose d'un appareil auditif tel qu'aucune information ne peut lui Ă©chapper....

Et bien avec les fondateurs de http://www.spock.com/ plus aucune information concernant un individu ne devra vous Ă©chapper.

Vous tapez le nom de la personne recherchée et Spock.com va agréger toutes les informations relatives à celle-ci en allant faire son marché auprès des différents moteurs de recherche.

Les défenseurs des libertés individuelles s'inquiètent car avec ce type d'outil nous ne maitriserons plus l'information que l'on souhaite rendre publique et celle que l'on souhaite conserver dans la sphère privée.

Par exemple vous faites partie de l'amicale des adorateurs du camembert. Or votre association dispose d'un site avec les adhérents, eh bien avec Spock peu de chance de passer au travers....tout le monde sera au courant, votre voisine de pallier va vous regarder différemment....

Pire vous êtes un supporter du PSG et vous ne l'avez jamais dit à vos parents, je le comprends, malgré vos 40 ans passés, eh bien si par malheur votre nom a été posé sur la liste des derniers supporteurs en déplacement à l'extérieur....grave erreur surtout si vous habitez à Marseille....

Il est vrai qu'il ne faut pas sous-estimer que les informations vous concernant peuvent rapidement être sur le net car l'on peut faire référence à vos propos ou à vos actions sans préalablement demander votre avis.

Dernier exemple en date: j'ai assisté à une conférence sur les introductions en bourse des PME-PMI (connaissant l'organisateur) et bien j'ai retrouvé ma bobine en ligne via une photo collective.

SalonJ'espère qu'il n'y aura pas de photographe lors de cet évènement que je ne saurai citer ici. Pour les curieux regardez à gauche du post.

Bien sûr si vous tenez un blog, adherez à un réseau social et en plus laissez des commentaires sur d'autres blogs ou forums vous serez une cible privilégiée pour SPOCK.

A court terme Spock devrait mettre en ligne les informations sur 100 millions d'individus.

(ArrĂŞtez de regarder l'image de gauche je vous dis...)

Le marché potentiel semble important si l'on en juge par la demande: selon un des fondateurs Jay Bhatti 30% des recherches sur le net concernent des individus.

Le business model reste classique: financement de la plateforme par de la publicité

Rassurez vous cher Loic lemeur, Eric Dupin, Stéphane Thomas, Aymeric Jacquet, Ouriel Ohayon...je n'ai obtenu aucune information croustillante sur vous.....

Ce faisant pour nous français à court terme ce qui peut faire peur chez SPOCK maintenant c'est surtout sa représentation graphique au début du billet en haut à gauche.....

 

Une amende de 20 500 € y a t il un autre volontaire?

voitureUn conducteur Finlandais dans la soixantaine a dû payer une facture très salée après avoir enfreint le Code de la route sur l'île d'Aaland.

Pour avoir roulé à 67 km/h dans une zone de 30 km/h, l'homme d'affaires devra en effet débourser 20 500 euros !

Le tout s'est produit en mars dernier, selon ce que rapporte l'AFP. Pourquoi une amende aussi élevée? C'est qu'en Finlande, les amendes sont déplafonnées et en proportion avec le revenu du conducteur fautif.

Donc, selon le Code de la route finlandais, l'homme a été condamné à 50 amendes-jour de 410 euros, car il aurait pu mettre la vie d'autrui en danger. Cela a été établi en fonction du revenu de l'individu, qui se situe à 290 000 euros nets.

Il faut dire que plusieurs écoles sont situées dans le secteur de l'infraction, ce qui a joué comme facteur aggravant dans cette cause.

Via: insolite

 

Crédit Impôt Recherche et Jeune Entreprise Universitaire: des nouveautés

Vous êtes probablement au courant depuis le 24 août tout le monde parle de la fameuse conférence de presse de la ministre de l'Economie, des Finances et de l'Emploi qui a annnoncé deux mesures:

La réforme du Crédit Impôt Recherche (CIR) et la création d'un nouveau statut fiscal (et non juridique) celui de la Jeune Entreprise Universitaire (JEU).

Au sujet du Crédit Impôt Recherche (CIR) plusieurs points me semblent importants:

Pour rappel le Crédit Impôt Recherche est une aide fiscale permettant aux entreprises faisant des opérations de recherche et de développement de voir diminuer l'impôt sur les société.

Quelles dĂ©penses sont retenues pour calculer le CIR ?

Principalement celles concernant:

  • la veille technologique,
  • les moyens humains et matĂ©riels affectĂ©s Ă  la recherche,
  • la recherche sous-traitĂ©e,
  • les brevets et leur dĂ©fense.

Cette aide financière apportée aux entreprises répond à plusieurs objectifs:

  • inciter les entreprises ayant des dĂ©penses de R&D Ă  les augmenter,
  • inciter les entreprises qui n'ont pas de dĂ©penses de R&D Ă  en rĂ©aliser,
  • inciter les entreprises multinationales Ă  localiser leur recherche sur le territoire français.

Avec le projet de loi de finance pour 2008 qui sera voté il sera plus facile de calculer le Crédit Impôt Recherche:

  • La première annĂ©e il sera Ă©gal Ă  50% des dĂ©penses de recherche et de dĂ©veloppement,
  • Les annĂ©es suivantes il sera Ă©gal Ă  30% des dĂ©penses de recherches avec un plafond de 100 millions d'euros au niveau du volume de dĂ©penses retenu.

    Ainsi supposons une entreprise qui a déjà bénéficié d'un CIR en 2008 et qui sur 2009 réalisera 30 000 euros de R/D.

    Elle pourra donc obtenir un CIR de 9 000 euros (30% de 30 000)

Effectivement ce n'est pas trop compliqué comme calcul surtout si l'on compare aux anciennes procédures....

La même entreprise aurait du pour déterminer le CIR utiliser la formule suivante:

10 % DĂ©penses de R/D 2009 + 40 % (( DĂ©penses de R/D 2009-(DĂ©penses de R/D 2008 + DĂ©penses de R/D 2007)/2)

Je crois que c'est clair non....

Mais l'avantage le plus important n'est pas celui là, il réside plutôt dans le fait que le Crédit Impôt Recherche va toucher plus d'entreprises et porter sur des montant individuels supérieurs.

Avec l'ancienne formule pour bénéficier de Crédit Impôt Recherche successif l'entreprise devait chaque année augmenter de plus en plus ses efforts de R/D. En effet le calcul de la moyenne: (Dépenses de R/D 2008 + Dépenses de R/D 2007)/2 avait pour vocation de faire baisser le CIR.

Alors qu'avec le nouveau calcul une entreprise pourra pratiquer un politique de R/D basée sur le "stop and go" tout en bénéficiant d'un dégrèvement de l'impôt sur les sociétés intéressant.

Ainsi avec cette mesure 800 millions d'euros de plus seront redonnées aux entreprises...( dans un prochain post je préciserai pourquoi j'utilise le terme " redonner")

Contrairement à ce que laisse entendre la ministre et les communiqués de presse le fait qu'une entreprise bénéficie dès la première année d'un Crédit Impôt Recherche égal à 50% des dépenses n'est pas une nouveauté.. c'était déjà le cas avec l'ancien mécanisme.

Enfin au sujet de la création du statut de la Jeune Entreprise Universitaire (JEU) je suis dubitatif... car les informations dont je dispose ne me permette pas de comprendre ce qu'apporte ce statut par rapport à celui déjà existant de la Jeune Entreprise Innovante (JEI)-voir les caractéristiques ici-.

Un étudiant peut tout à fait bénéficier du statut JEI...si vous avez une explication je suis preneur.