ALTO-STUDIO
 

Créateurs d'entreprises: commencer votre relationnel lors de forum

Forum des entrepreneurs à Perpignan Date : le 08/02/2007

Lieu : Palais des congrès de Perpignan

Cette deuxième édition du Forum des entrepreneurs s'adresse à toutes les personnes qui envisagent de créer ou de reprendre une entreprise, quel que soit le secteur d'activité (commerce, artisanat, industrie, services).

Contact : Barbara Pastre - E-mail : b.pastre@ap-media.fr
http://www.leforumdesentrepreneurs.com

Source: apce (ici)
 

Vous êtes un futur entrepreneur basé aux USA, la France vous propose de l'argent pour revenir au pays

Pour la troisi√®me ann√©e, la mission pour la science et la technologie de l'Ambassade de France au Etats-Unis, a mis en place le programme ¬ę Young entrepreneurs initiative ¬Ľ.

Il vise √† s√©lectionner une dizaine de porteurs de projets innovants bas√© aux Etats-Unis et √† les inciter √† venir monter leur entreprise en France, gr√Ęce √† une subvention de 5 000 euros et un accompagnement pour faciliter les contacts avec le tissu √©conomique fran√ßais.

Il n'y a ni condition d'√Ęge, ni de nationalit√©.

Cl√īture du d√©p√īt de candidature le 2 janvier 2007.

Source: L'Usine nouvelle (ici)
 

Les sociétés de Business angels

Le gouvernement va lancer à compter du 1 er janvier 2007 un statut fiscal spécifique pour les sociétés de "business angels (voir également ici ).

Ces dernières regrouperont au minimum 4 personnes physiques (particuliers) qui souhaitent investir dans la création ou le développement d'entreprises en apportant des fonds en échange d'actions.

Ainsi ces investisseurs b√©n√©ficieront d'une r√©duction d'imp√īt lors de l'entr√©e au capital de l'entreprise financ√©e : 25% des sommes investies, dans la limite du plafond de 40.000 euros pour un couple √©tabli par le dispositif Madelin en faveur des PME.

De plus lors de la cession ultérieure des actions les investisseurs bénéficieront d'une exonération sur les plus-values réalisées.

Ces dispositifs ont pour ambition de stimuler les épargnants afin qu'ils se transforment en investisseur financier.

Les derni√®res mesures gouvernementales qu'elles concernent la diminution des charges patronales (voir billet ici et l√† ) o√Ļ celles-ci ont un point commun : elles vont dans le bon sens mais √† petit pas avec un petit braquet.

Qui peut raisonnablement croire qu'avec une √©conomie d'imp√īt maximum de 10 000 euros (25% de 40 000 euros ) la France va passer de 4 000 business angel √† 40 000 comme en Grande-Bretagne ?

Même pas le gouvernement car il souhaite atteindre 20 000 business angels en 2012

Quelle d'ambition !: dans 6 ans la France comptera deux fois moins de business angels que les anglais; bien sur que non car les anglais auront probablement
dépassé les 70 000 euros..

Mise à jour: Et si les arstistes devenaient business angel... Luc Besson va participer au prochain salon des entrepreneurs (du 31 janvier au 2 février 2007); en tant que futurs créateurs, prenez votre courage à deux mains afin de lui proposer votre projet....
 

Comme il est plus facile aux USA de financer son entreprise

En étudiant de plus près l'histoire de Google on apprend que les deux fondateurs n'auraient probablement pas connu la réussite actuelle sans deux personnages (business angels) providentiels:

- un de leurs professeurs d'université qui leur a apporté 200 000$

- le Président de SUN (Andy Bechtolsheim) qui après quelques heures de présentation du projet a fait un chèque de 100 000 $.

On ne peut qu'√™tre songeur lorsque l'on constate qu'il existe des territoires o√Ļ les financements pour la cr√©ation d'entreprises innovantes sont plus ais√©ment mobilisables...

Il est vrai qu'aux USA il y a 400 000 personnes qui investissent, en tant que particulier, régulièrement dans le financement et la création d'entreprise, en France on en compte 4 000 ....
 

La société CADENCE accompagne les sart-up électroniques

L'usine nouvelle s'attarde sur une demarche intéressante de l'éditeur américain Cadence Design Systems.

Ce dernier sp√©cialiste des outils logiciels de conception pour √©lectronique, d√©veloppe un programme d'aide pour les jeunes entreprises innovantes du secteur. Initi√© en Isra√ęl et au Royaume Uni, le ¬ę start-up accelerator programme ¬Ľ vise √† donner acc√®s aux start-up √† tout l'√©cosyst√®me financier et technique dont elles ont besoin pour se d√©velopper et valider leur technologie.

Il se rapproche du programme ¬ę Id√©e ¬Ľ de Microsoft ( voir billets pr√©c√©dents ici et l√†), aux Etats-Unis et en France, qui donne acc√®s √† une s√©lection d'entreprises innovantes aux ressources technologiques et marketing de l'√©diteur, partout dans le monde, pour accompagner leur d√©veloppement.

D'autres programmes de ce types sont dans les cartons d'autres éditeurs, qui ont bien compris ce qu'ils avaient à y gagner : l'accès direct à l'innovation qu'ils ne sont plus forcément en mesure de développer dans leur propre laboratoires. Cette démarche leur permet également de renouveler leur réseau de partenaires et d'étendre l'écosystème d'entreprises s'intégrant avec leur technologie.