ALTO-STUDIO
 

Scoop: il est possible de fabriquer de l'or à partir de canette d'aluminium !

Association d'expert comptableEn cette période de crise une solution en devenir mérite toute notre attention. En effet je suis "tombé" sur un reportage sur la chaîne vision 3 dans lequel une présentatrice annonce qu'un chimiste a trouvé le procédé permettant de transformer des canettes d'aluminium en or.

Jugez-vous même l'incroyable découverte:

réseau national d'expertise comptable

Bon, vous l'avez compris ce reportage décalé a le mérite de dépoussiérer la vision classique de l'expert comptable soporifique et ennuyeux.

Et il est vrai que le challenge est important, il n'y a qu'a voir la tête des entrepreneurs que nous accompagnons au quotidien au sein des nos pépinières d'entreprises lorsque l'on parle de comptabilité, de gestion sociale, juridique....

Si on ajoute à cela un expert comptable qui a le look façon Colombo la souffrance ne va que s'accroître.

Ce petit film n'oublie quand même pas son message principal: pour améliorer sa rentabilité on peu croire au père Noël et faire appel aux forces surnaturelles ou alors être accompagné par des experts comptables Gestélia. >Gestélia

La particularité Gestélia c'est son organisation associative, ainsi les entreprises ne sont plus clientes mais adhérentes.

Ce réseau national d'expertise comptable présente quelques chiffres clairs:

  • Plus de 11 000 entreprises accompagnées ou plutôt plus de 11 000 adhérents
  • 500 collaborateurs
  • 80 implantations en France

Des prestations larges:

- suivi de gestion

- soutien et conseils dans les domaines juridiques

- organisation administrative

- comptabilité

...

comptabilité

En regardant la vidéo vous pourrez participer à un jeu et peut être gagner:

  • 1 000 à 3 000 Canettes d'aluminiums....
  • 1 000 à 3 000 euros....

Bon visionnage pour connaître la réponse.

 

Un fonds d'amorçage pour financer la création de jeunes entreprises avec Soridec

Dollars Un fonds d’amorçage de 25,5 millions d’euros géré par la société de gestion SOFIMAC PARTNERS en partenariat avec SORIDEC est lancé.

Le Fonds est dédié au financement de sociétés innovantes en phase d’amorçage, issues de la recherche publique ou privée et situées dans les régions Centre, Poitou-Charentes, Auvergne, Limousin, Rhône-Alpes, PACA et Languedoc-Roussillon.

Ce nouveau véhicule d’investissements vient ainsi conforter le développement et l’action de dispositifs en faveur de l’innovation (notamment de SATT, fonds de maturation et pôles de recherche universitaire dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir) permettant de valider le potentiel d’investissement des projets issus de la recherche universitaire, mais aussi des incubateurs et des pôles de compétitivité.

Il renforcera également l’offre de financement en amorçage, notamment celle proposée par les dispositifs JEREMIE, mis en place en région Auvergne et Languedoc-Roussillon.

Le fonds pourra investir jusqu’à 3 millions d’euros par participation, aux côtés d’autres investisseurs, parmi lesquels des fonds d’investissement nationaux ou régionaux.

Partage propulsé par Wikio
 

Le Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise de l’Aude vous invite à un débat sur ‘’La santé du Dirigeant’’

Carte de la franceCréé en 2009 par le Pr. Olivier TORRES, l’observatoire AMAROK s’intéresse à la santé physique et mentale des propriétaires-dirigeants de PME, commerçants, professions libérales, artisans...

Professeur à l'université de Montpellier (MRM-ERFI) et Vice Président de l’Association Internationale de Recherche en Entrepreneuriat et PME(AIREPME) , Olivier TORRES a accepté l’invitation du CJD de l’Aude pour intervenir lors de la prochaine plénière de l’association Audoise.

La presse est largement attendue car sa visite sera l’occasion d’écouter son analyse sur le thème de la santé du dirigeant et participer au débat prévu en fin d’exposé.

Les dirigeants de PME sont les premiers créateurs de richesse du pays, leurs entreprises représentent 60% du PIB français et 2 emplois salariés sur 3. Se préoccuper de leur santé peut être considéré comme un gage de développement durable de notre économie ; d’où la devise d’AMAROK : «Une société mature protège ceux qui la font vivre ».

Programme de la soirée :

  • Séance plénière organisée le 11 octobre 2012 à 18h30, dans les locaux de la Pépinière d'Entreprises Innoveum: Parc Méditerranéen de l’Innovation Zone d’activités La Coupe - 74, avenue Paul Sabatier – 11 100 Narbonne.
  • 18H30 : Conférence d’Olivier TORRES : ‘’ La santé du dirigeant‘’
  • 19h30 : Débat avec l’assemblée

A l’issu du débat, nous vous convions à partager ensemble un buffet servi sur place. Participation de 15 € à régler sur place.

Afin de vous réserver le meilleur accueil, nous vous remercions de nous confirmer votre présence auprès de Anne Delannoy, notre Secrétaire de la section Audoise par mail à:
fleursetnuances ( @ ) orange.fr

Par téléphone à la pépinière d'entreprises: 04 68 58 18 88

 

Le statut d'auto entrepreneur un véritable gâchis !

point interrogationVisiblement les nouvelles ne sont pas bonnes pour le statut d'auto entrepreneur avec notamment le fin de la mesure la plus intéressante pour ce statut: en l'absence de chiffre d'affaires aucune charge à payer, et lorsque les premiers euros rentrent les charges sont proportionnelles....

Pourquoi un tel gâchis ?

  • Tout d'abord parce que cette mesure a été mal vendue et mal comprise par ses initiateurs, ce qui est un comble. Intellectuellement c'est d'ailleurs intéressant: comment peut créer quelque chose qui nous dépasse..mais bon c'est autre thème presque plus philosophique....

Revenons à la première erreur, celle qui relève de la communication et de l'argumentaire utilisés:

Selon ses concepteurs le statut d'auto entrepreneur serait le premier sas pour valider son idée, son projet et si les voyants sont au vert on passerait à une véritable création d'entreprise c'est à dire une SARL, SA....une société.

Avec un tel argumentaire les initiateurs se sont tiré une balle dans le pied, car les détracteurs ont beau jeu de constater qu'il y a peu de création de SARL ou de SA après le passage en auto entrepreneur...tout en constatant également le faible chiffre d'affaires moyen.

Si on reprend à notre compte le raisonnement des détracteurs, puisqu'il n'y pas de création de véritable entreprise sous la forme d'une société ce statut ne sert à rien!

Ce faisant des milliers d'entrepreneurs individuels en France devraient être froissés d'être considérés comme des sous entrepreneurs

Pourtant l'auto entrepreneur constitue une entreprise individuelle. En tant qu'entreprise individuelle il est possible de choisir par exemple entre le statut fiscal et social d'auto entrepreneur ou le régime de la micro entreprise où l'entrepreneur à peine immatriculé doit en moyenne payer 3 000 euros de cotisations sociales sous 90 jours même sans aucun chiffre d'affaires.

Une nouvelle fois il y a plus de 1 700 000 entrepreneurs individuels en France, plus de la moitié des entrepreneurs individuels sont des artisans.

Nos plombiers et autres artisans du BTP entre autre devraient être assez surpris de ne pas être considérés comme de véritables chefs d'entreprise puisqu'ils ne sont pas à la tête d'une société.

Il est vrai que l'on retrouve là un travers bien français au niveau des élites " le big is beautiful"..Je ne me souviens pas qu'un ministre de l'économie ait rendu visite à un entrepreneur maçon, plombier..par compte visiter Renault, Areva cela plutôt deux fois qu'une...

Alors chers détracteurs si vous considérez que seules une SARL, une SAS ou une SA sont créatrices de valeur, eh bien supprimez le statut de l'entreprise individuelle et vous serez au moins cohérent (dangereux mais cohérent!)

Le second gâchis est imputable à l'oubli d'un argument important pourtant cher à certains: augmenter le pouvoir d'achat des Français. En effet en moyenne un auto entrepreneur affiche un chiffre d'affaires proche de 1 000 euros par mois (étude Insee février 2012)....alors cela n'est pas suffisant pour vivre de cette activité mais qui peut se plaindre de disposer d'un supplément de revenu à cette hauteur ?

43 % des auto entrepreneurs sont salariés dans le privé et le public et ainsi bénéficient d'une augmentation conséquente de leur revenu..eh bien cela ne compte pas ! aucune importance ! tans pis pour eux !

Pourtant ils ont adhéré à ce statut non pas pour créer à terme une Pme mais simplement disposer d'un complément de revenu...Force est de constater que le statut a répondu à leurs objectifs.

Mais il est vrai qu'avec les augmentations d'impôts prévisibles comme le gel des tranches sur les barèmes de l'impôt sur le revenu, l' augmentation étudiée de la CSG et l'inflation sur les prix de consommation courantes dont le gaz...effectivement on peu ce permettre le luxe de supprimer ou fortement amender une mesure qui permet à des dizaines de milliers de personnes de gagner davantage.

J'avoue ne trouver aucun sens à cela, et vous ?

Partage propulsé par Wikio
 

Pour motiver une société de capital risque: soyez matérialiste

pierreLe Conseil du jour avec ce titre un peu trop emphatique....

Il n'en demeure pas moins qu'un capital risqueur lorsqu'il étudie un projet de création d'entreprise a besoin d'être rassuré. Et pour le rassurer il lui faut du concret en lui proposant:

-une maquette

-un prototype

-un contrat avec un client

-une version béta

D'ailleurs au travers de la maquette, du prototype ou du dépôt de brevet, le chargé d'affaires va évaluer votre capacité a mener à bien le projet.

Donc avant de prendre rendez-vous arrivez avec de la "matière première"....

Partage propulsé par Wikio

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants: