ALTO-STUDIO
 

Découvrez la nouvelle campagne de communication décalée de CISCO

S'il y a bien un point commun entre les entreprises de l'économie traditionnelle et celles de l'économie de l'innovation c'est bien la nécessité d'intégrer les nouvelles technologies pour continuer à faire du commerce, à travailler et à échanger mais différemment, plus rapidement, plus efficacement.

La démocratisation des nouvelles technologies n'est pas encore une totale réalité: à l’heure du web 2.0, beaucoup de petites entreprises sont à l'heure du bidouillage maison, de la connectique approximative et des branchement hasardeux...

Permettre aux employés, fournisseurs et clients d’être connectés en permanence et en toute sécurité est essentiel pour les entreprises. Les PME ont donc besoin de technologies fiables et adaptées à leurs besoins auxquelles elles peuvent faire totalement confiance.

Parmi les professionnels proposant des solutions en matière de mobilité, sécurité et connectivité je voudrais aujourd'hui attirer votre attention sur le groupe Cisco.

Pour mobiliser les TPE et PME sur l'amplitude de son offre produits, Cisco lance une campagne de communication décalée en proposant sur le site internet  www.lespetitssecretsbycisco.com un vote et un jeu:

1- Vous avez la possibilité de voter pour votre vidéo préférée. 3 petits films sont proposés, chacun traitant avec humour d'un thème particulier: la connectivité, la mobilité et la sécurité.

On suit au travers de ces vidéos la vie d'une petite entreprise avec ses salariés plein de bonne volonté mais qui en absence d'un environnement technologique adéquate sont contraints de mettre en place des solutions de bout de ficelle qui sont ridicules.

J'ai voté pour la vidéo mettant en scène le comptable de l'entreprise qui est obsédé par la sécurité.

2- vous pouvez également participer à un jeu concours pour gagner une machine NESPRESSO.

 


Article sponsorisé

Vidéo virale par ebuzzing
 

Avec son fonds JaĂŻna Capital Marc Simoncini investit dans lentillesmoinscheres.com

businessfinanceJaïna Capital, le fonds d’investissement de Marc Simoncini, va constituer avec SENSEE le 1er groupe français de vente d’optique en ligne.

SENSEE s’appuie sur lentillesmoinscheres.com et sa base de clients très importante (lentillesmoinscheres.com est le n°1 de la vente de lentilles sur Internet en France depuis 2005 et est présent dans 10 pays européens), pour lancer d’ici l’été un site de vente de lunettes de vue et de lunettes solaires sur le marché français.

SENSEE a une ambition : diviser par deux la facture d’optique des français, Ă  produits identiques, et avec une forte exigence en termes de services et de santĂ© et sans remise en cause de la qualitĂ© et de la traçabilitĂ© des produits

SENSEE a Ă©tĂ© crĂ©Ă© Ă  partir d’un constat simple : les lunettes et lentilles sont depuis trop longtemps proposĂ©es Ă  des prix qui ne reflètent pas leur rĂ©elle valeur Ă©conomique. MalgrĂ© tout, SENSEE ne sera pas un site de vente low-cost. Chez SENSEE nous pensons que la qualitĂ© des produits (lentilles, verres et montures) et la qualitĂ© de service ne se bradent pas. La vente par Internet nous permet d’économiser les frais de rĂ©seau et de proposer lunettes et lentilles au juste prix.

Pour l’accompagner dans ce dĂ©veloppement, Marc Simoncini, PDG de SENSEE, s’est entourĂ© d’une Ă©quipe de professionnels de l’optique et d’opticiens diplĂ´mĂ©s : Alain Colin, le directeur gĂ©nĂ©ral de SENSEE, a prĂ©cĂ©demment occupĂ© les fonctions de directeur gĂ©nĂ©ral de GrandVision International Supply (Grand Optical, GĂ©nĂ©rale d’Optique, Solaris etc.), de prĂ©sident de Zephyr SAS (centrale d’achat crĂ©Ă©e par GrandVision et Optic2000) et de membre du Conseil de Surveillance de Visual. Marina Lovka, opticienne diplĂ´mĂ©e, directrice marketing du verrier Shamir et directrice de plusieurs magasins d’optique et d’un centre de basse vision, rejoint la sociĂ©tĂ© au poste de directrice optique.

Jaïna Capital a prévu de mobiliser des moyens importants pour financer le développement de SENSEE et lui assurer la place de leader sur le marché français de l'optique en ligne. La première campagne TV pour lentillesmoinscheres.com a d'ores et déjà débuté sur TF1.

On ne peut qu'espéré que cela permette à la fois aux consommateurs de diminuer leurs factures ( avec un bémol étant un porteur de lunette: Qui va me les régler?) et à la sécurité sociale de faire baisser son budget remboursement..pour justement dans un second temps augmenter sa quote part car le taux de remboursement des montures est dérisoire comme celui des verres d'ailleurs.

Partage propulsé par Wikio
 

BNP PARIBAS une banque qui assure !

Désolé pour ce titre qui peut paraître  "un peu jeuns", mais il a juste un objectif: souligner que BNP Paribas c'est une banque mais aussi un assureur.

En effet que connaissez-vous l'activité d'assureur de BNP Paribas ?

Pour insister sur ce métier réalisé en interne depuis plusieurs années BNP Paribas vient de lancer une nouvelle campagne de publicité sur le thème de l’assurance auto.

Cette campagne est signée « Parlons Vrai » témoigne de la volonté de la banque de se rapprocher du quotidien de ses clients en ne faisant pas parler des comédiens ou des mannequins, mais les interlocuteurs réels de la banque.

Par exemple nous avons Patricia qui est agent immobilier, cliente de l’agence de Bergerac et Aurélie qui est sa conseillère BNP Paribas.

BNP Paribas a organisé via ses agences locales un grand casting national afin de trouver ses nouvelles « ambassadrices ». Tous les conseillers et tous les clients pouvaient être candidats dans la mesure où ils avaient une histoire d’assurance à raconter.


Deux spots radio et deux affiches accompagnent ce film ci-dessous qui met en scène Patricia et Aurélie:

 

Patricia a eu l'accident que tout le monde peut avoir : à peine sa nouvelle voiture achetée, voilà que quelqu'un lui rentre dedans !

Patricia étant cliente et assurée de la banque, elle a appelé Aurélie sa conseillère qui s'est occupée de tout, notamment la mise à disposition d'une voiture de remplacement le temps des travaux.

BNP Paribas à travers le témoignage d’Aurélie met en exergue l’engagement de ses collaborateurs, la personnalisation du service qu’ils rendent aux clients et la qualité de la relation qu’ils développent au quotidien.

C’est à travers ce prisme qu’il faut lire la signature publicitaire de cette campagne. « Parlons Vrai » retranscrit véritablement une nouvelle posture relationnelle faite d’écoute, de proximité et de transparence.

Ce billet sponsorisé sur la partie assurance est une aubaine pour moi puisque cela me permet d'aborder l'activité bancaire de BNP Paribas.

A la lecture de ces mots vous pensez sûrement qu'il n'y a rien de nouveau !

Vous vous dîtes que comme de nombreuses banques, BNP Paribas et ses filiales:

  • finance sous la forme d'emprunt, de crédit bail des entreprises. Sans oublier les financements court termes (escompte, factoring, découvert...),

  • réalise des prêts aux particuliers

Oui vous avez en partie raison, mais il y a quand même une nouveauté.

Une nouveauté pour qui ?

Pour les Pépinières d'Entreprises et autres Incubateurs chargés d'accompagner des créateurs d'entreprises à potentiel:

En effet une convention de partenariat a été signée entre le réseau Synersud, qui représente 17 pépinières (incubateurs....) qui accompagnent des projets innovants en Languedoc Roussiilon et BNP Paribas.

Qu'indique cette convention ?

  • Une prise de contact rapide avec l'agence locale de la banque:

Après sollicitation de la banque par la pépinière d'entreprises sous 48 heures le futur créateur ou le chef d'entreprise et le conseiller auront convenu d'un rendez-vous dans les murs de la succursale, dans la pépinière de son choix ou dans les locaux de l’entreprise.

  • Une décision sous 10 jours

A compter de la production des documents demandés par la banque le conseiller devra donner une réponse sous 10 jours.

  • Des taux et conditions attractifs

Pour les dossiers PCE (Prêt à la création d'entreprises) et les prêts complémentaires aucun frais de dossier ne sera demandé.

Pour les autres types de financement une réduction de 50 % sur les frais de dossier de crédit sera appliquée.

Bien évidemment cette convention ne confère aucune clause d'exclusivité entre les membres de Synersud et BNP Parisbas.

J’espère qu’in fine vous êtes d’accord avec moi que  BNP Paribas est bien une banque qui assure…..

 

 


Article sponsorisé

Vidéo virale par ebuzzing
 

Pourquoi créer l'École européenne des métiers de l'internet (EEMI) ?

businessfinanceMédiamétrieVous avez entendu probablement parlé ou lu des informations sur l'École européenne des métiers de l'internet (EEMI).

Cette Ă©cole axĂ©e sur les domaines de la communication et du marketing sur Internet, sur les mĂ©tiers Ă©mergents comme les animateurs de communautĂ©s (« community manager »), les rĂ©fĂ©renceurs ou les analystes de trafic.

Mais connaissez-vous connaissez les fondateurs ?

  • Marc Simoncini, Meetic le site de rencontre leader en europe avec près de 900.000 abonnĂ©s après 9 ans d’activitĂ©. Marc Simoncini assure aussi la prĂ©sidence du fonds d’investissement Jaina Capital, qui accompagne de nombreuses startups de l’économie numĂ©rique.
  • Jacques-Antoine Granjon, Vente-privĂ©e.com avec un business basĂ© sur l’achat des fins de sĂ©ries en ligne
  • Xavier Niel, Free (l’un des leaders du marchĂ© français de l’accès Ă  Internet haut-dĂ©bit)

Mais connaissez-vous la directrice ?

  • StĂ©phanie de Kerdrel

En formant les futurs experts du net cette école répond à différents constats:

  • Une quart de la croissance du PIB rĂ©sulte des nouveaux usages de l’Internet, par les entreprises et les particuliers,
  • Plus de 700.000 emplois dans cette filière
  • Dans les trois prochaines annĂ©es, 450.000 emplois supplĂ©mentaires seront crĂ©Ă©s.
  • En avril 2011, 13.000 offres d’emploi de l’Association Pour l’Emploi des Cadres (APEC), soit un tiers de toutes les offres d’emploi, concernaient le secteur d’Internet. C’est une hausse de 75% sur un an.
  • La demande en compĂ©tences web augmente encore plus fortement, avec +180% sur un an. Il n’est pas rare que certaines startups du numĂ©rique passent en un an de 1 Ă  20, voire de 1 Ă  50 emplois.

Cette école européenne des métiers de l’Internet formera des profils bac+3 directement opérationnels, possédant une forte spécialisation métier et une bonne culture de l’entreprise. La connaissance de l’entreprise, du droit des affaires et de l’internet, de la sécurité des réseaux, ou encore des langues vivantes, sont à cet égard des enseignements essentiels.

Notons que d'autres écoles ont été lancées avec la même philosophie:

  • l’école Sup’Internet,
  • le cycle « bachelors » de Telecom École de Management,
  • l’école supĂ©rieure de commerce et d’économie numĂ©rique (ESCEN)
Partage propulsé par Wikio
 

75% des internautes ont consulté un blog

businessfinanceMédiamétrie vient de publier une étude sur les usages d'internet.

L'année 2010 est l'année de l'internet grâce aux multiples usages: l’Internet fixe ou mobile (tablettes et smartphones)

  • tous les jours, près de 24 millions d’internautes sont connectĂ©s, soit 3,2 millions de plus qu’en 2009,
  • 5,4 millions d’internautes surfent sur la toile en moyenne chaque heure entre 9h et 21h, contre 4,6 millions l’an passĂ©,
  • 10 millions de personnes sont Ă©quipĂ©es au 3ème trimestre 2010 de smartphones,
  • En moyenne, on compte ainsi tous les mois 15,5 millions de mobinautes, soit 3,3 millions de plus que l’annĂ©e dernière. Et la moitiĂ© de ces mobinautes ont un usage avancĂ© de l’Internet mobile : MMS, services mobiles, radio, vidĂ©o/TV, email, messagerie instantanĂ©e, chat, visiophonie.
  • 75% des internautes ont consultĂ© un blog ou un site communautaire en dĂ©cembre 2010, soit 32,1 millions de personnes6 par mois et 11,7 millions par jour. Sur ces mĂŞmes sites, les internautes restent de plus en plus longtemps : en moyenne, ils y passent 5h30 par mois soit 1h20 de plus qu’il y a un an…quand on aime on ne compte pas !

Les principales motivations pour s’inscrire sur un site communautaire sont:

  • d’abord de rester en contact avec ses amis ou de reprendre contact avec d’anciens amis,
  • de partager ses passions,
  • de partager des avis sur un produit. 2/3 des internautes partagent leurs opinions sur les produits ou services qu’ils achètent, en donnant un avis sur un site marchand, un blog, un forum ou un rĂ©seau social.

La confiance dans l’achat en ligne continue de progresser et l’augmentation du nombre d’internautes semble entraĂ®ner parallèlement l’accroissement du nombre de cyberacheteurs : 27,7 millions de personnes ont achetĂ© en ligne en 2010, soit 3,3 millions de plus qu’il y a 1 an.

  • La vidĂ©o gagne de plus en plus d’adeptes. Les portails vidĂ©o online, qui hĂ©bergent Ă  la fois des contenus professionnels et des vidĂ©os amateurs, attirent plus de 24,5 millions de visiteurs uniques, soit près de 60% d’internautes.
  • Plus de 14 millions de podcasts ont Ă©tĂ© tĂ©lĂ©chargĂ©s en dĂ©cembre 2010, soit plus de 26,5% supplĂ©mentaires en un an.
Partage propulsé par Wikio