ALTO-STUDIO
 

Leechi.com et ulule.com

businessfinanceIl y a peu nous avons abordé l'intérêt de la plateforme de Crowdfunding Ulule.com pour lever des fonds dans le cadre de la création ou du développement de projets d'entreprises, projet à vocation sociale...

Et il y a un peu plus de 1 an, un article sur Leechi.com qui propose le service suivant:

1- Vous avez un Ă©vĂ©nement Ă  fĂŞter, Ă  cĂ©lĂ©brer, Ă  organiser ? CrĂ©er gratuitement votre cagnotte personnalisĂ©e et devenez en l’organisateur.

2- Vous avez créé votre cagnotte, vous pouvez maintenant inviter vos amis à participer en déposant l'argent qu'ils souhaitent

3- Vous pouvez acheter ce que vous désirez sur les sites e-commerce partenaires (sans aucun frais) ou recevez un virement du montant de la cagnotte (commission de 4%).

4- Vous pouvez faire un geste en reversant une partie du montant de votre cagnotte Ă  une association partenaire de Leetchi.com.

Et bien la plateforme Ulule.com va intégrer le service Leechi.com afin de collecter plus facilement les participations de ses membres et donc augmenter le volume de projet financé.

Partage propulsé par Wikio
 

Forum de l'Investissement: un lieu pour rencontrer des financeurs

businessfinanceLe Forum de l'Investissement les 14 et 15 octobre prochains au Palais des Congrès de Paris comprendra un Espace PME, spécialement dédié aux rencontres entre investisseurs et entreprises à la recherche de capitaux.

En 2010, près de 500.000 euros ont été levés grâce à ce salon.

Cet Ă©vĂ©nement est le principal salon europĂ©en en matière d'Ă©pargne, de bourse, de fiscalitĂ© et de gestion de patrimoine. Il rĂ©unit plus de 150 exposants : banque, bourse, assurance, sociĂ©tĂ©s cotĂ©es, immobilier...

Préparez votre salon en consultant la liste des sociétés présentes à cet événement en vous connectant sur le site OSEO capital PME avec votre login et mot de passe.

N'hésitez pas à leur demander des informations complémentaires et à déjà prendre rendez-vous pour cette occasion.

SociĂ©tĂ©s prĂ©sentes : AE Technologies, Arkolia Energies, Asica, Cap Vert Energie, Comsis, En 3 Mots, Ethos, Eurakys SAS, Everanda.com, For Visions, HLC & Co, MG Production, Morgane DĂ©veloppement Durable, Novhisol, Obad Mobile Marketing, Seroni Interactive, Servac 971, Zenkko

Invitation gratuite : cliquez-ici

Vous pouvez contacter l'organisateur du Forum de l'Investissement, François Lubet, au 01 75 55 17 63 ou par mail : flubet@foruminvest.com

Partage propulsé par Wikio
 

Lancez-vous grâce à l'Adie !

businessfinance Du 10 au 14 octobre, l'Adie organise une grande campagne d'information, en partenariat avec entre autres les Missions Locales et Pôle Emploi: près d’une centaine de rencontres accueillant les jeunes de 18 à 32 ans sont organisées dans toute la France.

Au programme :

  • tĂ©moignages de jeunes crĂ©ateurs d’entreprise,
  • rendez-vous individuels pour Ă©changer autour des projets de chacun.

Les services de l’Adie pour les jeunes:

Des financements à travers le microcrédit et des conseils adaptés pour bien démarrer.

• Un microcrĂ©dit (de 500€ Ă  5 000€) complĂ©tĂ© par un prĂŞt d’honneur « Jeunes » (de 500€ Ă  5 000€ Ă  0%) pour financer des besoins allant jusqu’à 10 000 €.

• Un accompagnement et un soutien personnalisés, avant et après le démarrage de l’activité, et des réponses adaptées à tes questions et à tes besoins.

CréaJeunes*, une formation complète pour construire votre projet:

• 6 semaines d’ateliers collectifs pour maĂ®triser les Ă©tapes clĂ©s de la crĂ©ation d’entreprise : statut juridique, plan de financement, dĂ©veloppement personnel, Ă©tude de marchĂ©, etc.

• Un suivi individuel pour booster votre projet.

• Un accès au rĂ©seau de l’Adie : jeunes entrepreneurs, entreprises, partenaires, financeurs, etc.

Toutes les infos sur le blog Deviens Ton Boss

Venez rencontrer les équipes de l’Adie: liste des rencontres Adie pour les jeunes (pdf)

Partage propulsé par Wikio
 

Le capital risque et capital investissement pour quoi faire ?

point interrogationLe capital investissement nait de la rencontre entre un entrepreneur et un financier qui font œuvre commune afin de minimiser les risques tout en espérant en retirer les fruits.

4 NOTIONS FONDAMENTALES ( dont une induite):

1- Faire Ĺ“uvre commune:

L'entrepreneur va apporter un prototype, un brevet, une entreprise déjà en fonctionnement depuis plusieurs années.

La société de capital investissement va apporter ses conseils en management, stratégie, finance et son carnet d'adresses mais surtout de l'argent

2- Les risques:

  • Le risque de faillite

L'entrepreneur va prendre en compte:

Risque A: la perte potentielle des sommes investies dans la société,

Risque B: un coût d'opportunité qui représente l'équivalent salaire qu'il aurait perçu s'il n'avait pas créé son entreprise.

"Vous comprenez monsieur le financier si j'étais salarié au sein du groupe DUMOULIN je toucherais un salaire de 100 00 euros par an"

La société de capital investissement va prendre en compte un seul risque: la perte potentielle des sommes investies dans la société

  • Le risque de rentabilitĂ©

Le risque pour la société de capital investissement est que l'entreprise n'atteigne pas un niveau de rentabilité jugé suffisant.

Une entreprise qui afficherait des rĂ©sultats constants ne constituerait pas une bonne « affaire » pour la sociĂ©tĂ© de capital investissement. En effet il lui serait difficile de rĂ©aliser une plus value sur la cession des actions si la sociĂ©tĂ© bien que rentable prĂ©sente des rĂ©sultats stagnants.

Pour justifier le prix de vente par action à 200 euros alors qu'elles ont été achetées 100 euros mieux vaut montrer que dans l'intervalle la société a créée plus de valeur.

  • Le risque d'illiquiditĂ©

La société de capital investissement a fait l'acquisition de titres de votre société afin de financer vos projets de développement. Cette collaboration est sur du moyen terme, dans la mesure où celle-ci a comme objectif de revendre sous 5 ans en moyenne les actions.



Ce faisant pendant une pĂ©riode non dĂ©terminĂ©e prĂ©cisĂ©ment la sociĂ©tĂ© de capital investissement ne va pas pouvoir vendre ses titres, elle est donc dans l'impossibilitĂ© de rendre « liquide » au sens financier du terme ses actions.

Dans le cas d'une entreprise innovante la société de capital risque va devoir attendre la fin de la phase de prototypage, la fin des premières démarches commerciales et de production avant de pouvoir envisager la cession des titres à un industriel par exemple.

Le problème réside lorsque l'entreprise ne présente pas une situation économique suffisamment attrayante pour que la société de capital investissement trouve un repreneur de ses titres. Dans ce cas elle se trouve collée à l'entreprise, et donc ne peut pas rendre liquide sa participation.

Elle ne peut que constater une immobilisation financière qui la prive d'autres opportunités.

De nombreuses sociĂ©tĂ©s de capital investissement<ont connu cette problĂ©matique notamment suite aux investissements rĂ©alisĂ©s pendant la « bulle internet ». Depuis 5 ans la situation est de nouveau plus saine et globalement les sociĂ©tĂ©s de capital investissement ont retrouvĂ© des marges de manĹ“uvres.

3- Le partage des fruits

L'association entre l'entrepreneur et le financier a comme objectif principal la crĂ©ation de « nouvelle valeur ». Cette notion de crĂ©ation de valeur est apprĂ©ciĂ©e de manière diffĂ©rente selon les deux parties en prĂ©sence:

a)- L'entrepreneur va analyser:

  • l'Ă©volution de son salaire,
  • l'Ă©volution de ses « rĂ©munĂ©rations annexes » (prise en charge de frais kilomĂ©triques, des frais de restauration, des frais de reprĂ©sentation, bien Ă©videmment toutes ses dĂ©penses ont toujours un lien avec l'activitĂ© principale de l'entreprise; si, si je pense ce que je viens d'Ă©crire est naĂŻf vous croyez ?)
  • l'Ă©volution des dividendes perçus.

Par exemple grâce à l'entrée au capital d'une société de capital risque l'entreprise a pu financer l'acquisition d'une nouvelle chaîne de production.

Ce faisant le chiffre d'affaires a augmenté et le résultat net comptable après impôt sur les sociétés est passé de 10 000 euros en 2009 à 50 000 euros en 2011.

Notre entrepreneur possédant 80% des actions de la société va pouvoir toucher un revenu appelé dividende à hauteur de 40 000 euros (80% de 50 000 euros). Alors que l'année précédente bien qu'ayant 100% du capital il a perçu 10 000 euros de dividende.

  • l'Ă©volution ou le maintien du statut social:

Etre chef d'entreprise c'est également bénéficier d'une image, d'un statut social, voire souvent d'une identité qui se confond avec celle de son entreprise.

Ce qui explique d'ailleurs pourquoi certains entrepreneurs dépassent les 70 ans et continuent de piloter leur entreprise sans songer véritablement à la transmission. Il est évident que lorsque pendant 30 ans vous avez travaillé 5 à 6 jours par semaine et entre 10 à 12 heures par jour, l'entreprise a nourri probablement votre portefeuille mais également votre personnalité. Pas facile d'abandonner un costume qui vous va si bien..

Si à 99% les opérations d'ouverture de capital à des financiers résultent plus d'une obligation qu'une adhésion naturelle; il n'est pas rare que l'entrepreneur en question soit flatté et sans fait l'échos d'avoir comme associé une société de capital investissement.

b)- La société de capital investissement va analyser:

  • La rĂ©munĂ©ration qu'elle pourrait percevoir au titre des dividendes

Néanmoins dans le cadre de projet de création d'entreprise la probabilité de distribution de dividende est faible, dans la mesure où le résultat net comptable est réinvesti en général dans l'entreprise afin de financer de nouveaux investissements, constituer un fonds de trésorerie.

  • La plus value Ă©ventuelle qu'elle va percevoir lors de la revente des actions.


Pour financer votre projet la société de capital risque vous a acheté chaque action 200 euros. Qu'elle est la probabilité que dans 5 ans chaque action vaille 300, 400, 800 euros? La rémunération de la société de capital investissement va donc résulter de la différence entre le prix de vente et le prix d'achat de chaque action.

  • Une troisième rĂ©munĂ©ration peut rĂ©sulter d'un placement non pas sous la forme d'actions mais d'obligations convertibles. Dans ce cas la sociĂ©tĂ© de capital investissement adopte un comportement hybride entre le banquier et l'actionnaire.

En effet la société de capital investissement va prêter de l'argent à votre entreprise avec la possibilité de convertir ce prêt en actions quand elle le souhaite.

Nous aborderons probablement l'intĂ©rĂŞt de ce type de placement ultĂ©rieurement mais ce qu'il faut retenir c'est qu'avec les obligations convertibles, le financier peut sous certaines conditions recevoir une rĂ©munĂ©ration sous la forme d'un double taux d'intĂ©rĂŞt (taux d'intĂ©rĂŞt sur les sommes prĂŞtĂ©es et « taux d'intĂ©rĂŞt » sur la non conversion des obligations en actions)

4- Le rapport entre la rentabilité prévisionnelle et le risque perçue

Les opérations de capital investissement s'analysent du point de vue de l'investisseur comme une opération de placement financier. Votre entreprise, votre projet constitue une opportunité de placement comme peut l'être le placement sur Le Livret de Développement Durable (ex CODEVI), un PEL ou l'achat d'actions cotées au CAC 40.

Désolé de vous l'annoncer comme cela, mais à ce stade de votre recherche de financement vous ne représentez qu'une opportunité de placement.

Ce faisant le chargé d'affaire qui analysera votre projet de création (si vous êtes un jeune entrepreneur) ou de développement (si vous êtes une PME-PMI mature) va faire le lien entre les probabilités de revenus et plus value futurs et les risques encourus comme nous l'avions indiqué plus en amont.

D'une manière générale, certains diront de manière théorique, les sociétés de capital investissement ne refusent pas en tant que telle la prise de risque. Car c'est la prise de risque qui potentiellement peut générer une plus value confortable.

Supposons deux entreprises qui affichent une rentabilités équivalente de 100 000 euros chacune (résultat net comptable).

  • L'entreprise Vieux moulin qui existe depuis 10 ans.

Compte tenu de son passé, pour obtenir 20% du capital, la société de capital investissement va devoir payer 1 600 00 euros.

  • L'entreprise PrĂ©cosse bĂ©bĂ© qui elle existe depuis 1 ans.

Compte tenu de la jeunesse de l'entreprise, ses associés ne pourront probablement pas obtenir la même valorisation que celle obtenue par l'entreprise Vieux moulin. En effet, toute chose étant égale par ailleurs (excusez-moi mon côté financier/scientifique qui remonte), le risque d'une jeune entreprise semble plus élevé que celle d'une entreprise mature.

Ce faisant pour obtenir 20% du capital, la société de capital investissement va débourser 800 000 euros.

Au final l'entreprise Précose bébé constitue une opportunité d'investissement plus intéressante puisqu'elle offre une rentabilité de 12,5% (100 000/ 800 000 * 100) alors que l'entreprise Vieux moulin affiche une rentabilité de 6,25%</strong> (100 000 / 1 600 000 *100).

Cet exemple qui traduit la relation proportionnel qui existe entre la rémunération d'un placement et son risque, vous la connaissez également à titre personnel.

En effet si vous placez votre épargne sur un Livret, vous ne prenez aucun risque par contre la rémunération sera également très faible. Par contre si vous achetez des actions cotées sur le marché boursier (CAC 40 par exemple) votre rémunération potentielle sera supérieure mais le risque également.. à vous de choisir.

Partage propulsé par Wikio

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

 

LA TVA SOCIALE après l'intervention de Manuel VALLS

TVAsocialeFace au déficit de la sécurité sociale le gouvernement SARKOZY avait étudié la création de la TVA SOCIALE en 2007, idée reprise par Manuel VALLS dernièrement.

Je ne me suis pas penché particulièrement sur la question quant au bien fondé de ce mécanisme; ce faisant je n'émets ici qu'un sentiment à l'égard de la "TVA SOCIALE" plus qu'un avis rationnel et tranché....donc tout peut changer.

NĂ©anmoins une question reste en suspens: quid du risque inflationniste?

Selon les économistes les points de vue divergent: pour les uns dans les pays où cela a été pratiqué il n'y a pas eu d'inflation et pour d'autres il y a bien eu une inflation des prix.

Pour compliquer un peu plus la réflexion il va en va de l'économie comme dans nombreuses matières: "comparaison n'est pas raison..."

Pour compliquer toujours plus on peut rajouter une pincée de psychologie ( je vous vois déjà esquisser un léger sourire en vous disant " et bien voici que capitalsocial se lance dans la psychologie...Tant pis pour vous je continue...)

Pour rappel l'objectif est de transférer les cotisations sociales payées par les salariés et les entreprises sur la TVA.

Prenons un exemple simple: celui d'une entreprise qui fabrique une seul produit par mois avec un salarié.

A gauche vous y trouverez les modalités de calcul de la TVA classique et à droite l'instauration de la TVA sociale.

En comparant les deux formules celle de gauche et celle de droite on note:

  • une annulation des charges sociales payĂ©es par les entreprises et les salariĂ©s
  • une forte augmentation de la TVA puisque celle ci passe de 637 euros Ă  1687 euros afin que les caisses de l'Etat ne se vident pas.

En effet cet exemple nous montre que la TVA sociale présente une difficulté pour le budget de l'état: Comment reprendre d'une main ce qui a été donné de l'autre (l'exonération des charges) ?

En effet la TVA "classique" est calculée sur le montant du prix de vente hors taxes qui lui comprend les charges sociales.

Ce faisant s'il y a suppression des charges sociales (et maintient du salaire net et du profit de l'entreprise) mécaniquement va ce produire une baisse des rentées fiscales car vous vous en doutez 19,60% de 3 250 € (prix de vente hors taxes) ne donne pas le même résultat
que 19,60% de 2200 €.

Donc une seule solution augmenter: la TVA pour conserver le même niveau de rentrée fiscale soit dans notre exemple passer de 19,60% de TVA à 76,68%.

Je n'ose imaginer l'effet dans l'opinion d'une annonce gouvernementale indiquant une hausse de 40%, 50% de la TVA...je doute que la consommation (par anticipation) ne chute?

De plus cette exonération des charges sociales pourrait pousser les salariés à souhaiter une augmentation des salaires et les entreprises une augmentation des profits ce qui provoquerait une augmentation du prix de vente et donc une relance de l'inflation.

Au risque inflationniste on nous indique que la concurrence va permettre d'éviter ce type de dérive.

Effectivement la concurrence a prouvé son efficacité pour lutter contre la hausse des prix...On oublie trop souvent que l'inflation a été jugulée notamment grâce à la libéralisation des prix; lorsque les prix étaient encadrés la France affichait un niveau d'inflation nettement supérieur à nos 2% en moyenne.

Par contre si la concurrence est un système précieux pour s'assurer que les entreprises mettent au coeur de leurs préocupations les clients cela suppose:

  • du temps afin que le consommateur puisse justement comparer, faire jouer la concurrence et ce faisant que les entreprises hors marchĂ© disparaissent. Et le temps peut ĂŞtre ici dĂ©vastateur car avant que les consommateurs s'aperçoivent qu'il ne s'agit que d'un jeu de transfert Ă  somme nulle entre les charges sociales et la TVA il risque d'y avoir la queue devant les bureaux des directions des ressources humaines afin de nĂ©gocier une augmentation de salaire ce qui pour le coup augmenterait les prix
  • qu'il n'y ait pas d'entente entre les entreprises.
  • que les entreprise ne profitent pas de l'aubaine pour augmenter leur profit en espĂ©rant que cela passe inaperçu comme avec l'euro.. et lĂ  encore l'inflation nous guette...

... et je ne sais pas comment cela se passe chez vous mais nous on n'aime pas l'inflation (quelque fois dans un blog il faut ĂŞtre capable de prendre des risques, ĂŞtre "border-line" et assumer ses choix..c'est fait...)

Après cet acte de bravoure (joke) je pars conseiller une PMI qui officie dans le secteur des compléments alimentaires ( pilules et autres poudres pour maigrir, avoir une belle chevelure...);..après ce rendez vous je serai donc un homme neuf...

Partage propulsé par Wikio