ALTO-STUDIO
 

Marc SIMONCINI explique comment il a eu l'idée de Meetic en 2 minutes

Vous voulez savoir comment Meetic est né, comment Marc Simoncini a eu l'idée? une vidéo de 2 minutes pour tout expliquer:

Partage propulsé par Wikio

 

Bilan du statut d'auto entrepreneur avec en bonus une vidéo

businessfinanceDepuis le lancement du statut d'auto-entrepreneur en 2009 il est incontestable que le succès est au rendez vous comme en atteste l'étude réalisée par l'APCE.

Plusieurs éléments à considérer:

  • 320 019 crĂ©ateurs d’entreprises ont optĂ© pour ce rĂ©gime, soit 55 % des crĂ©ations de l’annĂ©e 2009

La forte augmentation du nombre de créateur est imputable à 75% à la mise en œuvre de ce dispositif.

  • 358 588 crĂ©ateurs d’entreprises ont choisi ce nouveau rĂ©gime en 2010 avec toujours le mĂŞme constat ce dispositif attire plus que les autres plus classiques sous la forme de sociĂ©tĂ© entre autre.

Quels sont les secteurs d’activité concernés par le régime de l’auto-entrepreneur ?

  • 47 % des crĂ©ations sous le rĂ©gime de l’auto-entrepreneur sont dans les activitĂ©s de service:

- les créations interviennent principalement dans les activités de conseil en gestion (43 % des créations du secteur) et les activités de design (18 %).

- Le commerce de détail (16 % des créations sous ce régime).

- La construction (14 % des créations sous ce régime).

- Les services en direction des personnes (13 % des créations sous ce régime). Ce secteur compte notamment les activités de réparation de biens personnels et d’ordinateur (25 % des créations), les activités d’esthéticienne (18 %) et les activités de coiffure (10 %).

Certains secteurs sont sous représentés avec une faible pénétration de ce statut:

- les activités financières, l’immobilier, le commerce de gros, le commerce de bouche, les transports, le courtage et la santé (ces secteurs comptent entre 17 et 48 créations d’auto-entreprises pour 100 créations d’entreprises traditionnelles).

D'autres secteurs sont sur représentés:

Le plus souvent ce sont des activitĂ©s de services, oĂą les autoentrepreneurs sont sur reprĂ©sentĂ©s ; ils peuvent ĂŞtre jusqu’à cinq fois plus nombreux que les entreprises traditionnelles.

Ce sont les secteurs du commerce de détail, des activités scientifiques et techniques, des activités de soutien aux entreprises, des activités de l’information et de la communication, des services en direction des personnes, des arts, spectacles et activités récréatives et d’enseignement (on y recense entre 177 et 502 créations d’auto-entreprises pour 100 créations traditionnelles).

L’intérêt des créateurs pour le régime de l’auto-entrepreneur dans les secteurs d’activités dépend de l’activité elle-même.

Les secteurs les moins concernés par l’auto-entrepreneur ne sont souvent peu ou pas adaptés au nouveau régime :

- Certains secteurs nécessitent des investissements conséquents au démarrage (achat ou location de locaux spécifiques, achat de véhicules, achat de quantités importantes de marchandise, garantie minimum pour l’installation…). Cela rend la création de certaines activités sous le régime de l’auto-entrepreneur moins facile que pour les prestations de services qui demandent souvent moins d’investissements notamment pour le matériel et les locaux (puisque l’activité est souvent pratiquée au domicile du dirigeant).

- Par ailleurs, le régime régime fiscal de la micro-entreprise n'est pas forcément bénéfique selon la nature de l'activité.

En effet ce régime ne permet pas la prise en compte des charges réelles liées à l’activité pour lesquelles le régime fiscal réel est bien souvent mieux adapté.

Enfin, un certain nombre d’activités liées au secteur de l’immobilier sont exclues des entreprises pouvant bénéficier du régime fiscal de la micro-entreprise et donc du régime de l’auto-entrepreneur.

La place des auto-entrepreneurs dans les régions

L'ensemble du territoire a bénéficié de ce dispositif néanmoins certaines régions en sont plus pourvus:

- la Franche-Comté, la Lorraine, - la Haute-Normandie, le Centre, la Champagne-Ardenne et la Basse-Normandie

A l’inverse dans d’autres rĂ©gions, le ratio est bien plus faible (de 127 Ă  133) : Limousin, RhĂ´ne-Alpes, Ile-de- France et Corse.

Ce dispositif a été officiellement lancé par Hervé Novelli ancien Secrétariat d’Etat au Commerce et aux PME...

Ci-dessous une vidéo de votre serviteur avec une présentation du dispositif:

Pour avoir plus d'information: un seul site officiel: http://www.lautoentrepreneur.fr/



Partage propulsé par Wikio
 

Faut il s'associer ou recruter lors de la création d'une entreprise ?

point interrogationIl y a peu de temps lors d'une rencontre entre des directeurs de pépinières d'entreprises de Catalogne, du Languedoc Roussillon et Midi Pyrénées nous échangions sur les spécificités de nos métiers et notamment notre volonté au quotidien de créer du lien autour du créateur, de le connecter à des environnements différents et pour certains de les aider à s'associer.

A cette occasion Pierre Alzingre (directeur pépinière d'entreprises de Lunel) a traduit fort bien l'intérêt de s'associer avec la maxime suivante: "tout seul on va plus vite mais à plusieurs on va plus loin".

Et si nous aussi avec cet article nous allions également plus loin en nous interrogeant sur l’opportunité de s’associer lorsque l’on lance un projet innovant.

Je vous propose quelques pistes de rĂ©flexion qui en filigrane Ă  chaque fois poseront le dilemme suivant : est ce que je cherche un associĂ© ou finalement un salariĂ© ?

La suite de cet article sur le site www.enviedentreprendre.com sous le titre: "Je recrute ou je m’associe tel est le dilemm"

Partage propulsé par Wikio
 

Vous connaissez Serena Capital

businessfinancePhilippe Hayat, Marc Fournier et Xavier Lorphelin 3 entrepreneurs ont décidé en 2008 de créer une société de capital risque: Serena Capital.

Ils ont été les premiers a proposer à la fois des financements conséquent (comme les sociétés de capital risque) et une aide opérationnelle et un accompagnement au plus près des entrepreneurs (comme les business angels).

Les 3 financiers se sont connus à la Société Générale lorsqu'ils géraient une centaine d'entreprises innovantes au sein d'un fonds de capital investissement.

Serena Capital finance des entreprises qui doivent être rentable très rapidement. Ce faisant l'amorçage véritable ne semble pas être la cible.

D'ailleurs ils visent plutôt des entreprises avec déjà un carnet de commande (plusieurs millions d'euros de chiffre d'affaires) avec comme objectif de multiplier l'activité par 5 en 5 ans.

La tendance est de 4 investissements par an.

Partage propulsé par Wikio
 

Les petites entreprises défavorisées au niveau de la fiscalité

businessfinanceDans le cadre de la création d'entreprises il convient de considérer différentes problématiques (marketing, financement, R/D...) mais également fiscales: Crédit Impôt Recherche, Statut JEI, exonération d'impôt sur les sociétés...

Fidèle de ce blog, vous savez combien je suis attaché à favoriser la création d'entreprises en levant certains freins.

Aujourd’hui je m'arrête sur la fiscalité en pointant l'inégalité entre les petites entreprises et les grandes.

Il existe dans notre beau pays un écart considérable entre ce que paye les entreprises du CAC 40 et les "petits" entrepreneurs.

Ainsi il existe selon Gilles CARREZ rapporteur général du Budget à l'Assemblée Nationale un différentiel de plus de 20% entre la pression fiscale subit pas les entreprises du CAC et les autres.

Le Taux de l'IS (Impôt sur le sociétés) est de 8% en moyenne dans les grands groupes alors qu'il affiche 30% dans les PME-PMI.

Les grand groupes disposant d'un arsenal de conseiller pour limiter l'impact fiscal, avec entre autre la possibilité pour certains de comptabiliser en France des dépenses qui sont pourtant liées à des filiales étrangères...

Si vous souhaitez poursuivre la lecture de sujets similaires, je vous propose les articles suivants:

Partage propulsé par Wikio