ALTO-STUDIO
 

325.700 créations d'entreprises en 2008

Carte de la franceSelon l'APCE

l'année 2008 signe une augmentation 1,3% par rapport à 2007 du nombre de créations d'entreprises.



Fortre création dans:

* les secteurs liés aux services à la personne, 
* l'esthétique, 
* la coiffure, 
* les services aux entreprises, 
* les commerces de proximité.

Selon Hervé Novelli, Secrétaire d'Etat, "la création (d'entreprise) est devenu un acte naturel d'alternative au salariat",.

Il faut également souligné le succès du statut d'autoentrepreneur avec 30.000 inscriptions au 20 janvier.

Le gouvernement table sur 200.000 auto entrepreneurs cette année.

Pour poursuivre sur le statut d'auto-entrepreneur je vous propose:

 

Question : qu'est-ce qu'un "TNS" ?

businessfinanceTNS signifie "Travailleur non salariĂ©". Il s'agit du rĂ©gime social auquel sont notamment obligatoirement affiliĂ©s : les entrepreneurs individuels (commerçants, artisans et professions libĂ©rales), les gĂ©rants majoritaires de SARL, les associĂ©s de sociĂ©tĂ©s de personnes (SNC, SCP, ...), ainsi que les associĂ©s uniques d'EURL exerçant une activitĂ© professionnelle au sein de l'entreprise. (Les gĂ©rants minoritaires ou Ă©galitaires de SARL ainsi que les prĂ©sidents de SA et de SAS sont, quant Ă  eux, rattachĂ©s au "rĂ©gime gĂ©nĂ©ral des salariĂ©s".)

Les TNS sont affiliĂ©s et versent leurs cotisations :

- pour l'assurance maladie-maternitĂ© : au RSI (RĂ©gime social des indĂ©pendant),

- pour les allocations familiales, la CSG et la CRDS : Ă  l'Urssaf,

- pour l'assurance vieillesse (de base et complĂ©mentaire) et l'invaliditĂ©-dĂ©cès : au RSI si l'activitĂ© est commerciale ou artisanale, ou Ă  une caisse relevant de la CNAVPL (Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libĂ©rales) si l'activitĂ© est libĂ©rale.

En savoir plus sur le régime social des TNS

En savoir plus sur le RSI

 

Marchés publics : les avances de l’État portées à 20 %

businessfinanceAfin d’améliorer la trésorerie des entreprises, il est prévu d’augmenter les avances sur les marchés publics de l’État accordées en 2009, qui seront systématiquement portées
à 20 % (contre 5 % normalement) dès que le montant initial du marché ou de la tranche affermie est situé entre 20 000 € et 5 millions d’euros.

Au-delà, une augmentation de l’avance peut être décidée en fonction de la taille et de la situation des entreprises contractantes ou de l’avancement du marché.

Cette nouvelle règle, qui vaut pour les marchés notifiés avant le 31 décembre 2009, concerne également les marchés complémentaires et les marchés subséquents aux accords-cadres engagés d’ici là, quelle que soit la date du marché initial ou de l’accord-cadre.

Pour les marchés en cours d’exécution, l’entreprise contractante peut demander à recevoir le complément entre l’avance déjà versée et le montant correspondant à 20 % du marché, selon les mêmes critères.

Circulaire du 19 décembre 2008, JO du 20 décembre 2008 Légifrance

 

Aide à l’embauche pour les entreprises de moins de 10 salariés

Carte de la franceDans le cadre du plan de relance, une aide pour toute embauche en CDI, réalisée depuis le 4 décembre 2008 et en 2009, est instituée pour les entreprises de moins de 10 salariés (micro-entreprises).

Cette aide dégressive jusqu’à 1,6 Smic, versée sous la forme du remboursement intégral des charges patronales au niveau du Smic, équivaut à 14 points de charges environ, soit 180 €.

Ce dispositif s’ajoute Ă  l’allègement Fillon qui reste en vigueur : les entreprises de moins de 10 salariĂ©s qui embauchent un salariĂ© au niveau du Smic bĂ©nĂ©ficient dĂ©jĂ  d’un allègement de cotisations patronales de sĂ©curitĂ© sociale de 28,1 points, qui s’applique sur le salaire brut.

L’effectif de l’entreprise est pris en compte au 30 novembre 2008, tous établissements confondus, en fonction de la moyenne des effectifs des 11 premiers mois de 2008 (salariés titulaires d’un contrat de travail le dernier jour du mois, y compris les salariés absents). Pour une entreprise créée à partir du 1er décembre 2008, l’effectif est apprécié à la date de création.

Est considéré comme une embauche le renouvellement d’un CDD pour une durée supérieure à un mois ou la transformation d’un CDD en CDI.

Pour pouvoir en bénéficier, l’entreprise ne doit, dans les 6 mois qui précèdent l’embauche, ni avoir procédé à un licenciement économique sur le poste pourvu par le recrutement, ni avoir rompu un contrat de travail avec le même salarié, sauf en cas de priorité de réembauche.

La demande d’aide doit être déposée chaque trimestre par l’employeur auprès de l’Assedic ou Pôle emploi.

Décret n°2008-1357 du 19 décembre 2008, JO du 20 décembre 2008 Légifrance

 

SuisJeBienPaye.fr

Carte de la franceRéalisez gratuitement votre étude de rémunération

Avec plus de 700 000 données actualisées, SuisJeBienPaye.fr est un site qui gratuitement et en moins de 5 minutes vous indique en autre si vous êtes suffisamment payé.