ALTO-STUDIO
 

Vous connaissez un capital investisseur familial ? moi oui..le Groupe Goré

DollarsFondélia une société de capital investissement familiale qui va investir 5 millions d'euros auprès de 200 TPE pour des tickets entre 10 000 et 30 000 euros.

Le dirigeant de Fondélia, Camille Brodhag, indique que les entreprises de type TPE ont toujours des problèmes pour financer leur activité surtout lorsque celle-ci est en fort développement et nécessite des investissements du type recrutement, salons professionnels, développer de nouveaux produits.

Comme (presque) tout capital risqueur qui se respecte l'objectif n'est pas de diriger l'entreprise qui sera financée; en échange d'argent frais il y aura une prise de participation au capital tout en restant minoritaire pendant 5 ans.

A l’issue de ce terme, l’entrepreneur rachète alors les titres de la société détenus par Fondelia.

Le fonds Fondélia fait parti du pôle financier de la famille d’industriels Gorgé. Le pôle GORGÉ INVESTISSEMENT est actif dans le Capital-Investissement depuis une vingtaine d’années.

Convaincue des besoins et du potentiel dans ce domaine, cette famille offre ainsi aux entrepreneurs des solutions d’investissement en capital de 10 000 à 2 millions d’euros.

Gorgé Investissement, constitué de 3 entités indépendantes et complémentaires, intervient en parallèle et en totale indépendance avec le pôle industriel Groupe Gorgé (Euronext C – 240 M€ de CA – FSI au capital), mais en cultivant les mêmes valeurs d’entrepreneur-investisseur familial qui donnent une autre dimension à son approche. Gorgé Investissement, des solutions sur-mesure pour les entreprises françaises de 10 000 à 2 millions d’euros

Combinaison de 3 sociétés autonomes et complémentaires ayant pour seule activité le Capital- Investissement minoritaire, ce pôle représente déjà au global plus de 700 TPE-PME financées et offre une solution unique sur le marché avec la possibilité d’intervenir de 10 K€ à 2 M€.

Les 3 entités, acquises en plusieurs étapes (Sopromec en 2006, Promelys Participations en 2010 et création de Fondelia en 2010), sont détenues à 100% par la holding familiale Pelican Venture.

SOPROMEC :

PrĂ©curseur du Capital-Investissement en France, Sopromec a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e en 1964 et rachetĂ©e en 2006 par la famille GorgĂ©. Avec une participation minoritaire, active mais non intrusive, elle investit « pour compte propre » dans les PME, avec des solutions sur-mesure allant de 100 000 Ă  500 000 euros. Sopromec investit au capital de PME en dĂ©veloppement ou en phase de consolidation pour financer la croissance, fluidifier le capital ou accompagner un repreneur. 25 M€ d’actifs – 50 PME en portefeuille www.sopromec.com

PROMELYS PARTICIPATIONS :

Spécialiste du capital-développement régional , créée en 2000 et rachetée en 2010 par la famille Gorgé. Promelys Participations propose des solutions d’investissement pour compte de tiers de type FCPR-FCPI-FIP avec un positionnement qui évoluera en 2013 vers des solutions non fiscales ou sur-mesure. Elle dispose d’un savoir-faire spécifique dans la structuration d’investissement en PME via des investisseurs particuliers et offre ainsi aux entreprises financées (en minoritaire, sur tous secteurs) des solutions de 100 K€ à 1,5 M€. 40 M€ d’actifs – 50 PME en portefeuille www.promelys.com

FONDELIA :

Inventeur du Micro Capital-Investissement , Fondelia investit « pour compte propre » de 10 000 Ă  30 000€ au capital de TPE de tous secteurs. Son atout : la capacitĂ© Ă  donner une rĂ©ponse en une semaine et Ă  apporter l’argent en moins d’un mois ! Une solution rapide et efficace pour financer la crĂ©ation, le dĂ©veloppement et les projets des petites entreprises. 5 M€ d’actifs – capacitĂ© Ă  financer 200 sociĂ©tĂ©s www.fondelia.com

Gorgé Investissement est un assemblage de savoir-faire qui offre aux entrepreneurs une palette de solutions sur-mesure pour se développer en France comme à l’international.

Sur un marché du Private Equity qui semble saturé mais plus que jamais en demande, l’ambition de Gorgé Investissement est d’aider les entrepreneurs français à accélérer leur croissance.

Une histoire d’entrepreneurs-investisseurs au servi ce des entreprises françaises Depuis la création de sa première société en 1990 j usqu’à la professionnalisation de son activité d’investissement dans les années 2000, la famille Gorgé a réinvesti la quasi-totalité des bénéfices de son Groupe directement, en majoritaire ou minori taire, dans une soixantaine d’entreprises.

Avant de rejoindre Groupe Gorgé, Raphaël Gorgé a travaillé dans le secteur de la finance et notamment dans un Fonds d’investissement créé par des entrepreneurs pour financer des entrepreneurs. " Nos expériences industrielles et financières nous ont confirmé que le Capital-Investissement réalisé avec une approche d’entrepreneur familial apportait une vraie différence dans ce marché, dans les relations comme dans la performance des opérations réalisées. Ceci nous pousse aujourd’hui à structurer et développer nos activités dans le domaine avec le pôle Gorgé Investissement. »

À propos de Groupe Gorgé (pôle industriel) :

FondĂ© en 1990 par Jean-Pierre GorgĂ©, Groupe GorgĂ© est un groupe industriel indĂ©pendant spĂ©cialisĂ© dans 3 domaines de compĂ©tence : les Systèmes Intelligents de SĂ»retĂ©, la Protection en Milieux NuclĂ©aires, les Projets et Services Industriels.

Coté sur NYSE Euronext C à Paris depuis 1998, il occupe aujourd’hui des positions de leader sur ses marchés. Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 229 M€ en 2011, en croissance de 17%. Il s’appuie sur 1 260 collaborateurs et une présence dans plus de 10 pays. Depuis janvier 2012, le Fonds tratégique d’Investissement est au capital de Groupe Gorgé. www.groupe-gorge.com

Partage propulsé par Wikio
 

Premier investissement du Fonds National d’Amorçage dans Inserm Transfert Initiative

businessfinanceIl y a quelques mois a été créé Le Fonds National d’Amorçage (FNA) afin de soutenir les entreprises qui développent des innovations technologiques, porteuses d’avantages compétitifs, créatrice d’emplois et d’activité économique en leur apportant des fonds propres.

Le fonds est doté de 400 millions d'euros gérés par la Caisse des Dépôts et Consignation avec 6 secteurs prioritaires de financement:

  • la santĂ©,
  • l’alimentation,
  • les biotechnologies,
  • les nanotechnologies et les Ă©cotechnologies.

Le fonds n'investit pas directement dans des entreprises mais dans 15 à 20 fonds d’amorçage gérés par des équipes de gestion professionnelles qui réalisent eux-mêmes des investissements dans des jeunes entreprises innovantes en phase d’amorçage et de démarrage.

En résumé le FNA finance des sociétés de capital investissement (logiquement qui font de l'amorçage) qui investissent directement dans des entreprises.

Le Fonds National d’Amorçage (FNA) vient d'investir dans Inserm Transfert Initiative, société d’investissement en amorçage spécialisée en sciences de la vie et en santé.

Inserm Transfert Initiative a été créée en 2005 en partenariat avec Inserm Transfert, CDC Entreprises, Sofinnova Partners et Natexis Venture Selection pour pallier le manque de financement des sociétés de biotechnologies issues de la recherche académique. En quelques années, la stratégie d’Inserm Transfert Initiative a permis de structurer un portefeuille qui compte aujourd’hui 14 entreprises.

Depuis sa création, Inserm Transfert Initiative a pour vocation d’investir très en amont dans des entreprises innovantes de biotechnologies en s’appuyant plus particulièrement sur les domaines d’excellence de la recherche de l’Inserm et sur l’expertise d’Inserm Transfert.

En réalisant une augmentation de capital de 33,5 millions d’euros, Inserm Transfert Initiative devient la première société d’amorçage et de pré-amorçage en sciences de la vie adossé à un organisme de recherche publique en France.

Au travers de cette opération l’ambition d’Inserm Transfert Initiative est d’accompagner la croissance de 15 à 20 nouvelles entreprises en investissant un montant moyen de 2 millions d’euros par entreprise sur une période de cinq ans.

Trois acteurs institutionnels de rĂ©fĂ©rence participent Ă  l’augmentation de capital d’Inserm Transfert Initiative : L’Etat via le Fonds National d’Amorçage (15 millions d’euros) qui est gĂ©rĂ© par CDC Entreprises dans le cadre du programme d’investissements d’avenir, CDC Entreprises au titre du Programme FSI France Investissements (5 millions d’euros) et Inserm/Inserm Transfert (5 millions d’euros).

A leur coté et dans un modèle de partenariat ambitieux public/privé, l’assureur lyonnais Sham et plusieurs grands laboratoires pharmaceutiques français et internationaux – Abbott, Boehringer Ingelheim Venture Fund, GlaxoSmithKline, Ipsen, LFB Biotechnologies, MSD France, Sanofi – participent également à l’augmentation de capital d’Inserm Transfert Initiative, pour un montant total de 8,5M€.

Partage propulsé par Wikio
 

Rien de tel qu'un bon jus d'Orange pour recharger les batteries de Dailymotion

DollarsDailymotion va accueillir un investisseur particulier à savoir Orange qui apporterait entre 50 et 75 millions d'euros contre 33 % à 50% du capital. Ce faisant en fonction de l'apport la valorisation de DAILYMOTION après l'entrée d'Orange varierait entre 150 et 220 millions ( selon la "rumeur" la fourchette basse ne pourrait être inférieure à 150 millions d'euros).

Le site de partage de vidéo présenterait des comptes à l'équilibre mais un besoin de financement assez régulier. Ce qui explique l'entrée il y a peu du Fonds Stratégique d'Investissement (FSI) qui a apporté 7,5 millions d'euros.

Partage propulsé par Wikio
 

Le plan PME dévolé par Nicolas SARKOZY

Carte de la francePlusieurs annonces:

Un plan de deux milliards d’euros pour consolider les fonds propres et encourager l’investissement des PME:

  • Un milliard d’euros sous la forme de prĂŞts participatifs gĂ©rĂ© par OSEO appelĂ© « contrat de dĂ©veloppement participatif ».

Ce prêt d'une durée entre 5 et 7 ans, sans garantie, avec un remboursement différé. Cette instrument de financement est destiné aux PME qui ont besoin de renforcer leur haut de bilan par un apport de fonds propres ou de quasi fonds propres.

Les entreprises pourront y accéder en s’adressant à leur banque ou directement à OSEO.

  • Le Fonds StratĂ©gique d’Investissement (FSI) pour un milliard d’euros

- Pour les PME les plus fragilisées par la crise, le FSI abondera à hauteur de 100 millions d’euros un nouveau fonds de consolidation des entreprises.

- Pour les entreprises à fort potentiel de croissance, le FSI réservera une ligne d’investissement direct de 300 millions d’euros.

- Le FSI injectera, par ailleurs, 300 millions d’euros dans les fonds régionaux de capital risque et consacrera 300 autres millions au financement de quasi fonds propres sous forme d’obligations convertibles.